• L'incontournable
    André LARRUE !

    - Incontournable André Larrue !

    Les grands serviteurs ne sont pas toujours les plus illustres. Un seul Graulhétois a participé aux trois demi-finales jouées et perdues par le Sporting. Il s'agit du deuxième ligne André Larrue - ce géant de 1.84 m et 92 kilos originaire de Montdragon - ancien responsable des Espaces verts aux Ateliers municipaux de la Mairie de Graulhet.

    - Incontournable André Larrue !

    Caricature Saoul / Mise en couleurs FM/BLOG MÉMOIRES DE GRAULHET

    Il arrive de Montdragon au milieu des années 50, passe une saison par les Juniors et intègre l'équipe première qu'il ne quittera plus. De 1956 à 1968, il remporte quatre coupes de l'Espérance, participe à treize seizièmes de finale et trois demi-finales. A 36 ans, il a stoppé la compétition, s'est occupé quatre saisons de l'équipe réserve et ensuite a donné un coup de main au Sporting.
    Son souvenir le plus fort reste cette fameuse demi-finale de 1957 perdue au bénéfice de l'âge : « Ce monde au Stadium 25.000 personnes, plus peut-être, le record de spectateurs a tenu longtemps. Les portes fermées ont été défoncées et il y avait du public jusque dans les virages de l'anneau cycliste. Sur le terrain, c'était l'esprit graulhétois fait de solidarité et de force de caractère... « Mon plus grand regret. On croyait et on méritait d'aller en finale. La défaite a longtemps marqué le groupe »  Il jouera plus tard la demi-finale face à Dax en 1966, puis celle face à Montauban un an après dans un Quinze aux fortes personnalités autour d'André Abadie, Cussac, Casals ou Saby.
    En parcourant les photos et les articles souvenirs, il s'arrête sur une page entière à la gloire de Graulhet et il montre du doigt... Quand vous avez un président comme lui (Marcel Batigne), un entraîneur comme lui (Francis Rouzières) et un capitaine comme lui (André Abadie), vous êtes obligés de vous surpasser sur le terrain...
    (Extraits d'articles de Jean-Louis LAFFITTE (1986) et Gérard DURAND (1999) de la Dépêche du Midi)

    Pour le blog MEMOIRES DE GRAUHET, André LARRUE a ouvert ses archives et quoi de mieux que de feuilleter presse d'époque, documents inédits et photos !

     

      - Incontournable André Larrue !

     

    - Incontournable André Larrue !

    LES ARTICLES DE PRESSE

     Un des premiers articles sur André LARRUE paru dans la Dépêche du Midi en septembre 1960

    - Incontournable André Larrue !

    MIROIR DU RUGBY 1966

    - Incontournable André Larrue !

    MIROIR DU RUGBY MAI 1966

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    De nombreux graulhétois et fidèles du SCG se reconnaitront sur ce cliché

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    LA DÉPÊCHE DU MIDI 28 MAI 1957

    - Incontournable André Larrue !

    LES PHOTOS DES RÉJOUISSANCES
    SUITE A LA DEMI-FINALE PERDUE AU BÉNÉFICE DE L'AGE

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

     

    LA DÉPÊCHE DU MIDI 6 AVRIL 1965

    - Incontournable André Larrue !

    PRESSE 1957

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    LES PHOTOS

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    LES ÉQUIPES / JOUEURS

    - Incontournable André Larrue !

    André LARRUE avec MALET

    - Incontournable André Larrue !

    André LARRUE avec Villeneuve

    - Incontournable André Larrue !

    LES ÉQUIPES

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

     

    - Incontournable André Larrue !

    1956 Match contre F.C Lourdes

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    1966

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

     

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    André le sauteur !

    - Incontournable André Larrue !

    LES CARICATURES

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    André LARRUE

    LES DOCUMENTS

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

    - Incontournable André Larrue !

     Merci à André LARRUE 

    - Incontournable André Larrue !

     


    1 commentaire
  •  

     

    - Instituteurs années 50 et 60 !

     

    - Instituteurs années 50 et 60 !

     De gauche à droite

     M.BERTHOUMIEU - X - X - MME CAMBOUNET - M.PUGINIER -X - M.FABRI - M.CROS- M.CAMBOUNET - M.SABY

    - Instituteurs années 50 et 60 !

    De gauche à droite

      X-X - MME BASSE - MME PUECH HUGUETTE - M.PUGINIER - X- X - X - X -M.DUMONTIER- M.MARTY 

     


    votre commentaire
  • - Marie-Thérèse Papaïx

    Marie-Thérèse Papaïx

    En 1953 : Élection de la première Reine de Graulhet lors de la première Quinzaine !commerciale  ! A ce titre Marie-Thérèse figure désormais dans nos illustres graulhétois

    Il y a 60 ans la premiere Quinzaine commerciale et la première Reine de Graulhet

     

    L'Union du Commerce et de l'Artisanat Graulhétois (UCAG) existe depuis 1932 mais c'est à partir de 1948 qu'elle se révéla. En effet c'est du 3 au 18 novembre 1953 qu'eut lieu la première Quinzaine commerciale. Les rues se parèrent de guirlandes, la ville fut entièrement sonorisée et le vendredi soir Marie-Thérèse Papaïx fut élue par le comité d'organisation augmenté de quelques personnalités, première Reine de Graulhet, au cours d'une soirée de gala dans l'ancienne salle de l'Odéon pleine à craquer ! Ses demoiselles d'honneur : Anne Martin et Brunette Maiguenon.

    J'ai rencontré Marie-Thérèse qui m'a gentiment prêté toutes les photos publiées ci-après. Marie-Thérèse garde la même spontanéité qui émane de ces clichés ainsi que le même plaisir a évoquer les souvenirs de ces journées de Novembre qui ont fait d'elle et pour toujours la première REINE de Graulhet.

    REINE D'UN JOUR - REINE DE TOUJOURS !

     60ième Anniversaire de la Quinzaine commerciale

    La réception à la Mairie

     60ième Anniversaire de la Quinzaine commerciale

    Anne MARTIN, Marie-Thérése PAPAIX, Brunette MAIGUENON

     60ième Anniversaire de la Quinzaine commerciale

    Lors du Bal au Trianon avec Monsieur MASCAR, électricien et ....boxeur

     60ième Anniversaire de la Quinzaine commerciale

    Marie-Thérése et son futur époux Henri AZEMAR

     

    Il y a 60 ans la premiere Quinzaine commerciale et la première Reine de Graulhet

    Le portrait de la Reine offert par le Studio BIMOUAT

    Pour attirer un maximum d'acheteurs, la Quinzaine fut dotée d'une grande tombola. Pour 10 F d'achat (20 F dans l'alimentation) on vous remettez un billet. Le premier prix pour 1953 fut une voiture 4 CV Renault modèle 1954, l'heureux gagnant fut Monsieur François Marquié (grand père de Francis Piquemil), le billet gagnant lui avait été remis par Monsieur Bories en achetant un pantalon ...!

     60ième Anniversaire de la Quinzaine commerciale

     Le gagnant Monsieur Marquié entouré de la
    première Reine : Marie-Thérése PAPAÏX et de la Renault 4 CV 1954 !

     60ième Anniversaire de la Quinzaine commerciale

    Les félicitations de la Reine à l'heureux gagnant

    - Marie-Thérèse Papaïx

    Marie-Thérèse participera à de nombreuses manifestations comme ici avec Monsieur Guy Pauthe

     Merci tout particulier à Marie-Thérèse et Henri


    1 commentaire
  • MÉMOIRES DE GRAULHET est heureux de vous présenter
    le livre d'un graulhétois Jacques LARRUE

    LA CUISINE DE MA GRAND-MÈRE, DE MA MÈRE et AUBRAC-SUR-MER *

    Passionné de rugby, journaliste sportif, restaurateur à Toulon, un parcours atypique qu'il nous fait découvrir à travers ce texte écrit spécialement pour ce blog ! 

     - De Graulhet à Aubrac !

     - De Graulhet à Aubrac !

    Jacques LARRUE

     

    Je suis  né à Graulhet le 9 aout 1958. J’ai grandi dans le quartier de La Vernière, près de l’avenue Beauséjour et non loin de la Place Neuve. Mais j’ai toujours eu un autre nid sentimental, la rue des Peseignes où j’allais dans les jupes de ma grand-mère Cécile presque tous les jours, d’autant qu’elle n’était pas loin du tout de L’École Victor Hugo où j’ai été en primaire.

    C’est la poésie et mon prix Louisa Paulin à Réalmont  qui m’ont amené à l’écriture. J’ai d’ailleurs édité à compte d’auteur un recueil alors que je n’avais que 17 ans. Passionné de rugby, j’y ai joué tous les jours dans la cour, sur le pré, dans le quartier, dans le jardin, dans ma chambre (je dormais avec un ballon que je cachais) puis à l’école et à l’armée, je n’ai pourtant jamais été en club car maman ne voulait pas !

    De cette frustration est née ma vocation de journaliste de rugby. J’ai commencé à Tarn Ouest puis très vite à Midi Olympique où j’ai été salarié deux ans. Puis je suis entré à Toulouse Matin. Superbe quotidien qui tentait sa chance . Ce beau journal a été laminé en six mois malgré des ventes prometteuses. Au chômage j’ai alors retrouvé un poste à Var Matin où j’ai  été responsable de la rubrique rugby, puis pour finir à Nice Matin. 27 ans au total, durant lesquels j’ai couvert une vingtaine de Tournoi, quatre Coupe du monde, plus de 600 matches. Mais en 2009, j’ai décidé de quitter ce monde de la presse, du reste j'ai totalement coupé les ponts avec le rugby, sauf avec le Sporting Club Graulhétois, le club de mon cœur à jamais !

    Devenu amoureux de l’Aubrac à l’âge de 10 ans alors que j’étais en classe de neige avec mon instit préféré (Henri Auriol), je voulais ouvrir une maison d’hôtes à Nasbinals. Cela ne pu se faire et c’est finalement à Toulon, dans des conditions bien plus difficiles que j’ai osé ouvrir le restaurant de l’Aubrac avec le soutien de mon épouse Marie. Cinq années de galère, d'aligot et de bonheur. Celui de faire découvrir l’excellence des produits dans une région où ce sont des notions toutes relatives et bien secondaires par rapport au soleil et la mer qui sont les deux seuls vrais centres d’intérêt !. Bref cela a bien fonctionné car nous avions nos inconditionnels. Malheureusement au bout de cinq ans des ennuis de santé m'ont contraint d'arrêter cette activité.

    Voilà comment j’ai enfin réussi à revenir dans mon pays : l’Aubrac donc, où j’habite au milieu de rien d’autres que la simplicité et l'authenticité des rapports humains, mais aussi mon Graulhet que j’aime toujours et où je prends soin autant que je le peux de mes chers et vieux parents.

    Ce livre est surtout l’histoire de trois passions communes, d’une lignée de cuisiniers qui n’ont jamais ouverts un livre  de recettes, mais dont la personnalité, l’instinct, la passion ont conduit à reproduire de belles et bonnes choses.

    Jacques LARRUE au Salon de l'Agriculture le 27 février 2018

     - De Graulhet à Aubrac !

    La vidéo de présentation
    https://youtu.be/hZf5gCCVuiw


    * Le blog support à la vente du livre
    https://leblognotedejaco.blogspot.fr

     -  - De Graulhet à Aubrac !

    * En vente également à la Maison de La Presse Sannou Daniel
    10 Place du Mercadial à Graulhet


    votre commentaire
  •  - Mai 1968

     

    Élan de protestation lancé par les étudiants et les ouvriers contre la société traditionnelle et l'autorité, Mai 68 est un mouvement d'une ampleur sans précédent qui prend des allures de révolution. À l'université de Nanterre, les étudiants, portés par Daniel Cohn-Bendit revendiquent une libéralisation des mœurs. Prises de parole, débats et assemblées générales ont lieu dans les rues, les entreprises, les administrations et les universités.

     Le contexte économique :

     - La France sort tout juste des Trente Glorieuses. Mais tout le monde ne profite pas de la croissance économique.
    - Début 1968, le pays compte 500 000 chômeurs. 2 millions de travailleurs sont payés au smig (salaire minimum) et se sentent exclus de la prospérité.

     13 mai 1968 :

     - Début de la plus importante grève générale "sauvage" de l'histoire.
    - Le pays est totalement paralysé pendant plusieurs semaines.

     4 personnes perdent la vie lors de ce mouvement protestataire.

     27 mai 1968 :

     - Signature des accords de Grenelle entre le gouvernement et les syndicats après d'âpres négociations.
    - Les accords précisent une augmentation de 35 % du smig (salaire minimum) et de 10 % des salaires réels.

    Trois jours plus tard, le président de Gaulle dissout l'Assemblée Nationale

     30 juin 1968 :

    - Des élections législatives sont organisées. La droite l'emporte avec 293 sièges sur 487 - (Source LE POINT)

     

    - Mai 1968

    Samedi 13 janvier 1968 ....on sent le malaise venir....
    "
    Alors méfions-nous l'année ne sera pas facile ! "

     - Mai 1968

    Samedi 20 avril 1968 - Admirez le pavé publicitaire novateur de la boutique de vêtements Jean BORIE.

    - Mai 1968

    Samedi 27 avril 1968 - A Graulhet ce sont la montée des basketteuses du Foyer qui font la Une ! - A noter la publicité pour les premières fêtes générales de Crins...futures Fêtes du Muguet

    - Mai 1968

    Samedi 4 mai 1968 - Les Basketteuses du Foyer sont championnes de France - A noter la publicité du Studio BIMOUAT...Même prix qu'à Paris !

    - Mai 1968

    Samedi 18 mai 1968 - Papier politique en une

    - Mai 1968

    Samedi 8 juin 1968 - Le journal GRAULHET Républicain n'a pas paru pendant deux semaines - Des élections législatives se préparent pour les 23 et 30 juin...

    - Mai 1968

    - Mai 1968

    - Mai 1968

    Samedi 29 juin 1968 - Les élections battent leur plein !

    - Mai 1968

    Samedi 13 juillet 1968 - Les résultats sont tombés...

    Georges SPENALE a été élu

    - Mai 1968

    Le GRAULHET REPUBLICAIN est l'hebdomadaire de la section socialiste SFIO de Graulhet.

    - Mai 1968

     MEMOIRES DE GRAULHET publie une série de tracts politiques et/ou syndicaux, la date inscrite manuscritement sur les différents documents correspond à la date de distribution - Volontairement certains noms propres ont été enlevés des documents.

     - Mai 1968

    - Mai 1968

    - Mai 1968

    - Mai 1968

    - Mai 1968

    - Mai 1968

     Collection CA /GA /FM

    Élan de protestation lancé par les étudiants et les ouvriers contre la société traditionnelle et l'autorité, Mai 68 est un mouvement


    3 commentaires
  • Reportage diffusé le 10 avril 2018 -  dans l'émission MÉTÉO à la CARTE- FRANCE 3

    Graulhet, ils ont le cuir dans la peau

    Le destin de la ville de Graulhet dans le Tarn est lié au cuir depuis plusieurs siècles. Les maroquiniers, mégissiers et autres tanneurs conjuguent des savoir-faire locaux historiques et des innovations telles que le cuir stretch, une matière qui a l’avantage de se porter en toutes saisons. Nous vous avons retracé l’histoire de cette industrie mondialement connue et qui séduit les grandes marques de vêtements.

     

     


    2 commentaires
  • STUDIOS PHOTOS GRAULHETOIS
    les pochettes qui contenaient nos photos avec les négatifs....
    Studio Bimouat
    Studio André RODIER
    Studio Quinté

    - Les pochettes des photographes !

    - Les pochettes des photographes !

    - Les pochettes des photographes !

    - Les pochettes des photographes !


    votre commentaire
  •  - 1933 - Abbé Ségur Curé de Graulhet

    Le 26 mars 1933 :  Installation de l'Abbé SEGUR à Graulhet, l'occasion pour votre blog MEMOIRES DE GRAULHET de revenir sur cet événement à travers la presse religieuse de l'époque mais aussi de vous faire découvrir la troupe théâtrale animée par l'Abbé Ségur .

    Extrait de La Semaine religieuse du 30 mars 1933

    - 26 mars 1933 - Abbé Segur Curé de Graulhet

     26 mars 1933 - Abbé Segur curé de Graulhet

    - 26 mars 1933 - Abbé Segur Curé de Graulhet

    - 26 mars 1933 - Abbé Segur Curé de Graulhet

      Rare et exceptionnelle carte postale (collection personnelle)

    Tournée Abbé Ségur - La fille de Roland

    Les personnes figurant sur cette carte postale ont été identifiées ( à l'exception d'un) par mon père avec l'aide d'anciens graulhétois (pour la plupart malheureusement disparus) dont Monsieur Pierre CARAYON.

    Rangée du haut de gauche à droite

    1 -L'Abbé SEGUR - 2 -X - 3 -Jean PICAREL (le père de Jean PICAREL ancien maire de Graulhet) - 4 -Mlle BIRBES Annette - 5 -Mlle Camille CARAYON - 6 - Monsieur PLANES - 7 -Monsieur CASTEL - 8 -L'Abbé BOULARAN

    Rangée du bas de gauche à droite

    9- Mlle Charlette CASTEL (future Madame BASCOUL institutrice) - 10 -Monsieur Raoul MAURIES - 11- Mlle LEYDIE - 12 - Monsieur Jean IMART (nommé maire de Graulhet du 14 mars 1941 - 4 septembre 1944)  - 13- Monsieur Laurent LACOTTE - 14 - Monsieur Louis DOURLIES - 15 - Monsieur IMART fils 

    La pièce de Théâtre : La fille de Roland d'Henri de BORNIER (1825-1901)

    Étienne, vicomte de Bornier, né à Lunel le 25 décembre 1825 et mort à Paris le 28 janvier 1901, est un dramaturge, poète, écrivain et critique théâtral français. Après des études classiques aux séminaires de Saint-Pons, de Montpellier et de Versailles, il vient à Paris pour étudier le droit, mais ne passe aucun examen. À l'âge de 20 ans, il publie un volume de poésies, Premières feuilles, et entre deux ans plus tard comme surnuméraire à la Bibliothèque de l'Arsenal, dont il est successivement sous-bibliothécaire, bibliothécaire, conservateur, puis administrateur en 1889. Il est critique dramatique de la Nouvelle Revue entre 1879 et 1887. Il est élu membre de l'Académie Française, contre Émile Zola, en 1893. Une seule de ses œuvres eut un véritable succès et lui apporta du jour au lendemain la célébrité. Il s'agit de La Fille de Roland, qui resta pendant trois mois à l'affiche de la Comédie-Française avec Sarah Bernhardt dans le rôle principal. Ce drame, qualifié à l'époque de « cornélien », raconte les amours de Berthe, la fille du chevalier Roland, avec Gérald, le fils du traitre Ganelon. L'un des spectateurs fut Maupassant, qui écrivit à son propos : « C'est une pièce de sentiments nobles, écrite en style de M. Casimir Delavigne — même moins bon. » Un seul vers en est resté, prononcé dans la pièce par Charlemagne : « Tout homme a deux pays, le sien et puis la France. » Dans son étincelant Discours de réception à l'Académie, Edmond Rostand, qui succéda au fauteuil de Henri de Bornier, le décrivit comme un « vieux petit gentilhomme de roman, original, vif et bon avec une figure rose toute mangée de barbe d'argent, des yeux d'eau claire, de minuscules mains toujours agitées et fréquemment escamotées par des manchettes vastes, et je ne sais quelle grâce de gaucherie un peu fantastique qui me le faisait encore apparaître comme le kobold de la Tragédie. »

    Il est inhumé au cimetière Saint-Gérard de Lunel.(Source WIKIPEDIA)

    - 26 mars 1933 - Abbé Segur Curé de Graulhet
    Sur cette photo l'Abbé SEGUR et l'Abbé BOULARAN

    - 26 mars 1933 - Abbé Segur Curé de Graulhet

    La troupe du Théâtre de l’Étoile, qui jouera jusqu'en 1940, on peut à nouveau reconnaître sur cette photo, l'Abbé SEGUR mais également (en Charlemagne) Monsieur Jean IMART.

    En 1919 Installation de son prédécesseur
    l'Abbé BOULARAN

    Extrait de la La Semaine religieuse du 11 juillet 1919

    - 26 mars 1933 - Abbé Segur Curé de Graulhet

    - 26 mars 1933 - Abbé Segur Curé de Graulhet

    - 26 mars 1933 - Abbé Segur Curé de Graulhet

     

     


    3 commentaires
  • - Les inondations de mars 1930 !

    Il y a 85 ans ....

    Article sur les grandes inondations de mars 1930 publié dans " Cahiers d'histoire et d'archéologie " de janvier 1931

    - Les inondations de mars 1930 !

    La passerelle en bois Saint-Jean emportée par les eaux en furie du DADOU.
    Elle sera reconstruite en dur telle que nous la connaissons actuellement.

    - Les inondations de mars 1930 !

    - Les inondations de mars 1930 !

    - Les inondations de mars 1930 !

    Merci - Photo du site http://stages-billard-petanque.over-blog.fr/page/23

    - Les inondations de mars 1930 !

    - Les inondations de mars 1930 !

    - Les inondations de mars 1930 !

    Les inondations à Lavaur - © Photo Antonin BIMOUAT

    - Les inondations de mars 1930 !

    - Les inondations de mars 1930 !

    - Les inondations de mars 1930 !

    - Les inondations de mars 1930 !

    - Les inondations de mars 1930 !

    - Les inondations de mars 1930 !

     


    2 commentaires
  • Henry MANAVIT : Disparition d'une mémoire graulhétoise

     - Henry MANAVIT

    Disparition d'une mémoire graulhétoise

    - Henry MANAVIT

    Notre historien local, figure de la vie culturelle graulhétoise et tarnaise depuis de nombreuses décennies, Henry MANAVIT est décédé le 7 février 2018. Né en octobre 1923 à Mérigon en Ariège, élève de l’École départementale de la Seine, il suit tout d'abord les cours aux Beaux-Arts et subit l'influence des Sociétaires des Artistes français. Entré dans l'Administration communale en 1942 comme commis secrétaire, il gravit les échelons pour devenir Secrétaire général et chef de cabinet de la Mairie de Graulhet, chargé de missions également aux Ministères. Ses passions sont nombreuses : la peinture - il récolte de nombreuses récompenses et prix dans le Sud de la France mais également à Paris lors de ses nombreuses expositions  - également l'écriture - passionné d'Histoire et historien passionné, il écrit et publie sur la vie de la région graulhétoise.

    - Henry MANAVIT

    Président cofondateur de l’Éveil artistique, du Comité culturel, rédacteur en chef de la revue Arc en Ciel, collaborateur à la Revue du Tarn. Les habitants de Graulhet garderont le souvenir d'un homme passionné et érudit.

    François MAZENS

    - Henry MANAVIT

    Une des nombreuses toiles d'Henry Manavit

    - Henry MANAVIT

     


    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires