• - Claude MADEMBA SY

    Il s'était retiré dans le Tarn à Puybegon 

    Photos rares et biographie

    Une allée Claude-Mademba-Sy à Paris pour honorer la mémoire des « héros d’Afrique »

    Au centre, l’ancien tirailleur franco-sénégalais Claude-Mademba-Sy (1923-2014) se battit pour le principe d’égalité des pensions militaires versées par la France aux anciens combattants africains. BERNARD EDINGER/AFP

    Le père et le grand-père de Claude Mademba-Sy

     Éléments biographiques Né à Versailles (Yvelines), le 11 décembre 1923. Descendant d’une famille africaine ayant aidé les Français à étendre leur présence au Sénégal et au Mali actuel entre 1870 et 1890. Son père, Abdelkader MADEMBA SY (1894-1932), combat à Gallipoli et à Douaumont. Puis en 1918 participe au côté du député Blaise Diagne au recrutement de tirailleurs en A.O.F. Parallèlement, il participe à l'Exposition coloniale de 1931. Commandant, il décède  de ses blessures en 1932. Claude Mademba-Sy devient pupille de la Nation. Décédé dans le Tarn le 8 avril 2014 et inhumé au cimetière de Puybegon.

    Claude Mademba Sy, officier de la Légion d'honneur - Strasbourg - Novembre 1963

    Carrière militaire et campagnes : Bachelier, il s’engage dans les Forces Françaises libres (FFL), le 21 mai 1943. Affecté comme mitrailleur dans le char Pantagruel au sein du 2e bataillon du régiment de marche du Tchad (RMT) . Durant ces combats, il gravit les différents grades de sous-officiers (caporal le 31 mai 1944, sergent le 1er janvier 1945, sergent-chef le 1er mai 1945). Il est le seul soldat d’origine africaine à prendre part à ses opérations. Élève de l’École Spéciale Militaire Interarmes (promotion « Victoire ») : aspirant le 25 juin 1945, sous-lieutenant le 26 décembre 1945. Il devient lieutenant d’active le 25 décembre 1946. Sert en Indochine au sein du 24° régiment de tirailleurs sénégalais puis en Algérie comme officier parachutiste au sein du 6e régiment de parachutistes coloniaux (6e RPC). Promu capitaine le 31 décembre 1955 et chef de bataillon le 31 décembre 1959. Période des indépendances : sert comme commandant dans la nouvelle armée de la fédération du Mali (Sénégal et Soudan ex-français. En 1960, c’est à ce titre qu’il commande le bataillon du Mali suite à l’intervention de l’ONU au Congo-Léopoldville ainsi qu’au Kivu et au Katanga. De 1962 à 1963, il exerce les fonctions de chef d’état-major général de l’Union africaine et malgache. Et de 1963 à 1966 comme attaché militaire du Sénégal à Paris. Carrière diplomatique : Ambassadeur de la République du Sénégal au Congo (1966-1970), en Italie et Yougoslavie (1970-1972), en Tunisie (1972-1973), en Autriche (1977- 1980). Pendant ces mêmes périodes, il est aussi nommé représentant permanent auprès de l’ONUDI et de l’Agence atomique de Vienne (1977-1980). Il a été conseiller interrégional de l’ONU à New York (1974-1977), membre de la mission des Nations Unies au Cambodge (1992-1993), membre de la mission des Nations Unies pour les élections en Afrique du Sud (1994).

    Claude Mademba-Sy devant son char Pantagruel

    Décorations et récompenses : Titulaire de la Croix de guerre (1939-1945) avec six citations (dont deux à l’ordre de l’Armée), dont une citation à l’ordre de la division (étoile d’argent), le 3 janvier 1945 : « Chef de char plein d’allant, très brillant depuis le débarquement. Le 31 octobre 1944 a eu son char attaqué par un canon anti-chars, l’a neutralisé par un tir précis de 12,7 ». 1954 : Croix de guerre des T.O.E. avec palme : citations à l’ordre de la division le 19 mars 1954 et de l’armée le 11 juin 1954. 1959 : Croix de la Valeur militaire avec palme et étoile de vermeil : citations à l’ordre de l’armée, le 2 août 1959 et du corps d’armée le 17 novembre 1959. Légion d’Honneur (chevalier le 13 juillet 1955, officier le 29 janvier 1963, commandeur en 1979, grand officier en 2012.) Grand-Croix de l’Ordre du Lion (Sénégal).

    Mémoire : Inhumé au Cimetière de Puybegon (Saint-Sigismond) (Tarn). Membre du Conseil national pour la défense des anciens combattants de l'Union française ou de la Communauté où il défend inlassablement le principe d’égalité pour les pensions militaires versées par la France. Dirigeant de la Fondation Maréchal Leclerc de Hauteclocque. La dénomination « allée Claude Mademba-Sy » a été attribuée par la ville de Paris à une allée du square Claude Nicolas Ledoux située 2, place Denfert Rochereau (14e arrondissement) en 2020.

    Sources

    SHD/CAPM, Pau : texte de citation (Croix de guerre 1939-1945). SHD, Vincennes : GR 2000 Z 205 02644 (dossier personnel). SHD, Vincennes : 16 P 382 284. SHD, Vincennes : 12 P 259 (JMO RMT 1944-1945).

     - Claude Mademba Sy

     Sa tombe au cimetière de Puybegon

    L'article publié par VERSAILLES MAGAZINE de juin 2012 (merci à FM-S)

     - Claude Mademba Sy : une allée à son nom

     - Claude Mademba Sy : une allée à son nom

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :