• - L'Inauguration de l'Aérodrome

    Publication INTEGRALE et INEDITE du programme d'inauguration de l'Aérodrome de Graulhet le 7 juillet 1935

    avec une retranscription des textes

    cliquez sur les images pour les agrandir

    AERODROME

    AERODROME

    AERODROME

    LE TEXTE RETRANSCRIT DE L'AERO-CLUB DE GRAULHET

    L'AÉRO-CLUB DE GRAULHET

    Votre Aéro-Club a débuté par une modeste section de Vol à Voile, constituée par un groupe de jeunes gens sous l'impulsion de M. HUILLIET le sympathique chef pilote de l'Aéro-Club du Tarn à Castres à la fin de 1932.
    Tout de suite les partisans de l'aviation à Graulhet nous sommes joints à eux et avons, constitué l'Aéro-Club dont les statuts ont été déposes à la Préfecture le 18 Mars 1933, et dont l'objet a été de faire naître l'aviation de Tourisme et de la développer par la création d'un Aérodrome.
    Le 11 Juin 1933, sur le terrain des Voûtes que les familles GILABERT et BOSC, prêtaient déjà à la Section de Vol à Voile, nous avons organisé un Rallye de propagande d’Avions de Tourisme.
    Tous les Amis que notre président, M. ARMENGAUD possède dans l'aviation ont répondu à son invitation, de sorte, que ce meeting a été particulièrement réussi et à été goûté des spectateurs au delà de nos prévisions.
    L'idée était lancée et la Municipalité avait compris tout de suite l'importance vitale pour la vie future de Graulhet du mouvement aéronautique.
    Nous avons trouvé auprès d'elle la clarté de vue et la rapidité de décision d'administrateurs avertis qu'elle applique à toutes les questions qui se posent devant elle. Sa collaboration nous a rendu immédiatement accessible notre premier objectif, l’Aérodrome.
    Grâce à cette rapidité, la vie de l’Aéro-Club est devenue sans cesse puis active.
    M. HUILLIET, malgré ses nombreuses occupations à l'Aéro-Club du Tarn, ayant consenti a assumer provisoirement les fondions de moniteur, la Section Navigante a pu fonctionner immédiatement.
    Le nombre de membres actifs, honoraires et bienfaiteurs n'a pas cessé de s'accroître. Il dépasse aujourd'hui 300 et l'Aviation est devenue une chose familière à tous les Graulhétois.
    Quatre avions ont leur port d'attache à Graulhet. Le souriant DUBOURG autre chef pilote, le plus universellement connu dam l'aviation commerciale est la propagande aérienne personnifiée. Dès le premier contact il fait aimer l'aviation aux plus réfractaires par son entrain et sa parfaite connaissance de toutes les choses de l'air.
    Un tel début permet de bien augurer de l'Avenir. Nous allons nous atteler à la question du hangar qui devient urgente et à l'aménagement d'un siège où les visiteurs qui viennent nous témoigner tous les jours leur intérêt, trouvent le confort dont le terrain est encore dépourvu.
    L'aide officielle que nous espérons pour la réalisation de ces projets se faisant trop attendre, nous devrons ne compter que sur nous-mêmes et sur la confiance de ceux qui nous ont soutenus jusqu'à présent, nous ont témoigné et que nous espérons qu'ils nous continueront après les résultats que nous avons atteints.


    COMITÉ  DE DIRECTION de l' Aéro-Club de Graulhet
    President: M. Ernest ARMENGAUD
    Vice-Presidents : MM. Jean VIGUIER, Pierre BOULADE, Norbert MARY, Charles AUQUE
    Trésorier : M. Laurent BOURDARIÈS
    Trésorier -Adjoint : M. Louis DURAND
    Secrétaire: M. Pierre MASSIÉ
    Secrétaire -Adjoint. M. Laurent ANDRAL
    Délégué à la propagande : M. Louis FORT
    Membres : A. AVERSENQ. G. BOURDARIES CLOUP, A. JOFFRE, F. CORBIÈRE, G. FARGUES, L. PAUTARD, L RICHARD, E. THÉOPHILE, G. VINSON

    Commissaire de l’Aéro-Club de France : Jean MAURIES


    AERODROME

    AERODROME

    AERODROME

    AERODROME

    LE TEXTE COMPLET RETRANSCRIT SUR LA CREATION DE L'AERODROME

    L'Aérodrome de Graulhet


    Nous présentons aujourd'hui au public et aux pilotes qui ont bien voulu répondre à notre appel et participer à notre rallye : l'Aérodrome de Graulhet.
    Ce terrain, qui présente des lignes d'envol de 650 et 750 mètres en tous sens et dont les abords sont exceptionnellement dégagés présente pour ses usages et pour la ville des avantages uniques.
    Ses dimensions et son dégagement permettent toutes les réalisations et lui permettront de suffire aux besoins de la navigation aérienne quelque extension qu'elle puisse prendre.
    Sa proximité de la ville, sans présenter les dangers que cette situation comporte d'ordinaire en fera dans un avenir très proche un aménagement de première nécessité pour Graulhet et un facteur de développement considérable grâce à l'amélioration qu'il apportera aux relations de Graulhet avec l'extérieur.
    Ce terrain est la propriété de la ville de Graulhet qui en confie la gestion à l'Aéro-Club. C'est dire que nous avons construit sur des bases solides et pris soin d'éviter toute incertitude pour un avenir proche ou lointain. Certains d’être chez nous et pour toujours sur cet aérodrome, nous pouvons travailler à son amélioration en toute tranquillité d'esprit.
    Cette réalisation qui a fait l'admiration de tous les connaisseurs a été terminée en moins de dix mois, pourparlers d'achat compris grâce à la collaboration de la Municipalité et de l'Aéro-Club.
    La Municipalité de Graulhet à l'esprit d'initiative duquel nous le devons a compris qu'il y avait un intérêt primordial à agir le plus rapidement possible. Aussitôt après le Rallye aérien du 11 juin 1933, au cours duquel l'Aviation de Tourisme a été révélée au public de Graulhet, on s'est inquiété de savoir si le terrain des Voûtes où il avait eu lieu suffirait à assurer le service aérien de Graulhet. La réponse ayant été négative, l’Aéro-Club et la Municipalité ont commencé a examiner la création d'un terrain remplissant tontes les conditions requises. Le choix s'est fixé tout de suite sur le terrain que nous vous présentons aujourd'hui.
    Grâce à une entente parfaite et à la bonne volonté générale les choses avancèrent rapidement. A la Municipalité, nous avons pu particulièrement apprécier le dévouement à la cause entreprise de MM. Théophile, Pélissou, Olivier, Boulade,Sandral, Bélière et Satgé. Dans les services de la Mairie, MM. Portal. Pauvel, Sudre nous ont été précieux par leur connaissance des questions techniques.
    Notre conseiller général, M. François Morel a multiplié à Paris les démarches sans se lasser et a réussi à activer le fonctionnement des rouages de la machine administrative d'une façon presque miraculeuse.
    M. Guilhou au Service des Bases, nous a aidé de son expérience et nous a donné de très bonne grâce d'excellents conseils,
    MM. Maincourt de Gaillac, et son directeur à Graulhet M. Palud, ont tout fait de leur coté pour nous faciliter le déplacement d'une ligne haute tension.
    MM. Lemay, Boissière, Guignes et Sicre ont transformé le sentier à demi effacé d'accès au terrain eu une magnifique route moderne de huit mètres, capable de faire face au trafic le plus intense.
    Enfin le financement immédiat a su se faire grâce aux avances de fonds de MM. Armengaud frères, de la Chambre syndicale, de MM. Aristide Cathalau, Elie Théophile, Joseph Tignol. François Morel, H Sabin père et fils, Norbert Mary, Pierre Boulade, Gaston Mûller, Henri Bignet Jean Viguier, Paul Hiversenc, P. Massié qui ont bien voulu nous faire confiance pour des sommes importantes.
    La tâche qui nous a été dure, eût été impossible sans le concours de ceux que nous venons de nommer et nous leur adressons nos remerciements les plus sincères.
    Grâce à eux le travail avança à grands pas, enjambant quelque fois les formalités administratives. Tout fut entrepris à la fois, et mené de front : Question financière, pourparlers d'achats et d'échanges. Démarches pour l'homologation, préparatifs pour les travaux d'aménagements etc.
    Notre premier soin a été d'acquérir des options d'achat et d'échange auprès des huit propriétaires de terrain devant constituer l'Aérodrome.
    Aussitôt après, le 20 avril 1934, les travaux commencèrent qui devaient durer plus de trois mois et procurer 3.000 journées de travail à des ouvriers terrassiers et maçons.
    Trois mille mètres de drains ont été creusés pour assainir le sol et sept mille cinq cents mètres cubes de terre ont été nécessaires pour combler les fossés et chemins creux qui sillonnaient le plateau dans tous les sens. Une vingtaine d'hectares ont été labourés avec soin et la totalité du terrain hersée et ensemencée.
    Le tout mené si rondement que le 10 juin 1934, quarante-deux jours après le premier coup de pioche de l'équipe Pointud et un an, jour pour jour, après le Rallye des Voûtes, les deux premiers avions pilotés respectivement par MM Gasc et Huillet de Castres, se posaient sur le terrain.
    La sécurité du trafic aérien à Graulhet étant assurée d'une façon parfaite et définitive, il ne nous reste qu'à en organiser la commodité et le confort.
    Après avoir prouvé notre désir d'aboutir et la vitalité du mouvement aéronautique dans notre ville, nous pensions avoir mérité que les Pouvoirs Publics fassent quelque attention à nous.
    Nous ne pensions pas être trop exigeants en espérant une modeste subvention pour l'édification d'un hangar, étant donné que le Ministère de l'Air prévoit de pareilles aides et qu'elles figurent à son budget.
    Mais cette satisfaction nous ayant été refusée, nous allons être dans la nécessité d'entreprendre un nouvel effort pour avoir un abri convenable et plus solide que le hangar agricole hâtivement consolidé que vous voyez et pour aménager quelques salles où pourront s'asseoir et se reposer à l’ombre nos visiteurs et les nombreux promeneurs qui viennent tous les jours plus nombreux, témoignage apprécié de l’intérêt que Graulhet nous porte.
    En même temps, nous travaillerons à rendre plus parfaite l'aire d'atterrissage, nous resserrerons le réseau de drainage, nous ensemencerons à nouveau les parties où la végétation reste défectueuse, nous compléterons le balisage et nous pousserons les limites de l'aire d'atterrissage jusqu'aux limités extrêmes du terrain nous assurant, par vents dominants une ligne d'envol de mille mètres.
    Et notre programme sera réalisé d'avoir voulu mettre Graulhet au premier plan du mouvement aéronautique. On ne nous reprochera pas d'avoir « vu grand » si on réfléchit à ce qu'il en a couté dans le passé d'avoir « vu petit ».
    L'aviation commerciale avance à grands pas, elle réalise actuellement en sécurité, rapidité et confort les plus grands progrès de tous les temps et les grands terrains d'aviation seront des facteurs de développement et de prospérité. Ils vont être au trafic aérien ce que les gares sont au trafic ferroviaire et les croisements de grandes artères au trafic routier.
    L’activité sans cesse grandissante qui règne sur le terrain depuis qu'il est ouvert à la circulation aérienne témoigne de son utilité.
    Dans le seul mois de mai, les avions attachés à Graulhet ont effectué 54 sorties et se déplacés à Toulouse, Tanus, Revel, Marseille, Carcassonne, Вéziers, Montpellier. Avignon et Paris. Pendant le même temps, 9 avions étrangers à Graulhet ont atterri sur notre terrain.
    Au milieu de la crise qui touche si durement notre Industrie, c'est un spectacle réconfortant que de voir notre petite cité s'imposer sans hésitation de tels sacrifices et s'organiser pour faire face aux nouvelles conditions de travail et assurer à ses habitants les meilleures conditions de vie possible.
    C'est une courageuse гéponse aux pessimistes toujours prêts à prédire la fin de sa vie économique et c'est un symbole de son amour pour le travail, de son goût pour la lutte et de sa confiance tranquille dans l'avenir.
     

    AERODROME

    AERODROME

    AERODROME

    AERODROME

    AERODROME

    AERODROME


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :