• - Carnet d'un poilu graulhétois

    le carnet d'un poilu graulhétois

    - Carnet d'un poilu graulhétois

    Un document exceptionnel que ce petit carnet d'un soldat graulhétois...On peut suivre à travers le récit quotidien ou presque le cheminement, les villes traversées, les bombardements, rarement ses inquiétudes et ses doutes, souvent son optimisme malgré la mort qui rôde. Vous pouvez lire le document original et/ou la version retranscrite à laquelle j'ai rajouté des notes (en particulier des précisions sur les noms des villes et des lieux) et aussi quelques photos illustrant le récit dont certaines étonnantes.

    Joseph Mouriès
    Avec ses camarades....
    Son carnet de souvenirs retrouvé....l'écriture est belle et lisible...
    Son récit retranscrit et annoté
     

    Son récit retranscrit
    (annotations et précisions en blanc)

    20 départements traversés - 71 villes ou lieux traversés
    Août 1914 - Septembre 1915

    ----------

    Campagne de 1914-15

    MOURIES Joseph Jean

    Brigadier- 56 Artillerie – 9ième Batterie

    Secteur Postal n°139

    République Française

    Ordre de mobilisation générale - Dimanche 2 août 1914

     ----------

    Lundi 3 août - Départ de Graulhet à 6 heures du matin

    Mardi 4 août -Arrivé à Montpellier 4 heures du matin rentré au quartier Lepic à 9 heures

    - Carnet d'un poilu graulhétois

    Quartier LEPIC - Montpellier

    Mercredi 5 et jeudi 6 août - Cantonné au Château de Bagatelle près Montpellier


    Vendredi 7 août - Embarquement à la gare de Montpellier direction Lunel, Nîmes, Avignon, Pont-Saint-Esprit, Le Teil, Lyon, Mâcon, Chalon, Chagny Dijon, Villegusien, Chaudenay, Andilly, Auricourt, Contrexeville

    Arrivée à Mattaincourt le samedi 8 août après le débarquement étape jusqu'à Mirecourt

    Dimanche 9 août - Repos à Mirecourt

    Lundi 10 août - Étape de Mirecourt à Bayon passés à Moussay (certainement Poussay)

    Mardi 11 août - Départ de Bayon, cantonnés à Froville

    Mercredi 12 août - Départ de Froville cantonnés à Lunéville quartier du régiment d'artillerie volante jolie ville très bien reçu par les habitants pendant la traversée de la ville on nous a donné des bouteilles vin blanc vin rouge bière et toutes sortes de friandises

    Jeudi 13 août - Repos à Lunéville

    Vendredi 14 août - Départ de Lunéville acclamés par la foule. Mise en batterie premier coup de canon. Deux boches fait prisonnier par le régiment - Couchés à la belle étoile pour la première fois

    Samedi 15 août - Même position de batterie

    Dimanche 16 août - Passage de la frontière, poteau frontière enlevé et marche en avant – cantonnés à Mézières (certainement Charleville-Mézières)

    Lundi 17 août - Départ de Mézières cantonnés à Fribourg ( Moselle)

    Mardi 18 août - Départ de Fribourg avant combat toute la journée

    Mercredi 19 août - Rorbach - bispink (certainement Rorbach - Bisping ) combat très chaud toute la journée infanterie très éprouvée

    Bataille de Rorbach, le 17 aout 1914 :

    Lecture et analyse des différents livres de route des unités ayant participé à l'opération.

    À 17 h 30 une violente canonnade se fait attendre dans le secteur de Rorbach. À la suite d’un compte rendu reçu à 18 h 45 à la 31 DI en provenance du chef de corps du 96e RI qui commande le détachement composé de deux bataillons du même régiment, d'une compagnie du génie 16/1 et d'un escadron du 1er hussard, les éléments de 31e DI qui occupent Bisping sont mis en alerte. Lors du débouché de la tête de la colonne du bois de la grande forêt, les unités sont prises sont le feu d’une canonnade. Le clairon sonne alors l’assaut et à 18 h 30 la crête dominante Rorbach face Cutting est gagnée. Un premier arrêt est alors ordonné, car l’ennemi peu nombreux à fui derrière la deuxième crête. Aux coups de fusils de l’infanterie française répond le canon allemand qui provoque de lourdes pertes. L’ordre est donné de se porter en arrière du village et d’un regroupement par unité pour lancer un nouvel assaut .A 19 h la canonnade se tait, aucune troupe n’est intervenue. Le 96e RI a dû stopper son débouché de Rorbach sur le canal des Salins. Dans cette opération le 96e RI aura un officier de tué, 4 de blessés et 8 hommes de troupes tués et 80 de blessés. Le 1e Hussard aura lui 1 tué le cavalier Barascut et 2 blessés le cavalier Parebosch et un plus grièvement le brigadier Marmier qui décédera de ses blessures à l’hôpital de Dijon. La compagnie du génie 16/1 à 1 tué le sapeur Taucon et 4 blessés dont le commandant la compagnie le capitaine Becque blessé par un éclats d’obus et qui sera évacué le lendemain sur l’hôpital de Lunéville ainsi que les deux sapeurs Courbes et Delrieu tandis que l’adjudant Sigayret blessé légèrement qui va continuer son service.

    Jeudi 20 août - Suite du combat dans la nuit obligés de battre en retraite beaucoup de morts et de blessés

    Vendredi 21 août - Retraite en très bon ordre sur Lunéville cantonnés à...

    Samedi 22 août - Grande bataille à Jolivet Faubourg à la sortie de Lunéville infanterie lâcher pied beaucoup de blessés et de morts, pour mon compte le cheval est blessé - nouvelle retraite sur Bayon

    Dimanche 23 août - Arrivée et cantonnés à Bayon

    Lundi 24 août - Beau souvenir pour moi sans avoir la moindre égratignure grande bataille à Domptail au-dessus de Bayon, obligés de coucher sur les positions

    Mardi 25 août - Continuation du combat nous perdons trois sous-officiers et un lieutenant, 5 hommes blessés . A défaut de gradés je suis obligé de faire fonction de Maréchal des Logis à la 7e

    Mercredi 26 août - Combat soigné, boches en déroute laissant beaucoup de morts et 25 mitrailleuses marche en avant

    Jeudi 27 août - Pas de combat

    Vendredi 28 et samedi 29 août - Grand combat à l'entrée de Gerbeviller

    Dimanche 30 août – Passons Gerbeviller pour aller mettre en batterie à l'avant du village, pendant la traversée accompagnés par une grêle d'obus mise en batterie dans un bois à 1500 m des boches, presque pas d'infanterie devant nous sale situation, obligés de repasser le village

    Lundi 31 août - Combat plus calme

    Mardi 1er septembre - Mise en batterie autour de Franconville combat toute la journée

    Du mercredi 2 septembre au mardi 8 septembre - Mêmes positions de batterie couchés à la belle étoile rien de meilleur que la vie au grand air

    Mercredi 9 septembre - Attaque de nuit pluie à torrent grondement de tonnerre coups de canons

    Jeudi 10 et vendredi 11 septembre - Combat à Gerbeviller complètement détruit par les boches

    Samedi 12 septembre – Grand combat, très mauvais temps les boches en déroute

    Dimanche 13 septembre - Marche en avant passer à Fraimbois arrivée et cantonnés à Lunéville au même quartier abîmé par les boches

    Lundi 14 et mardi 15 septembre - Repos à Lunéville saccagé et dévasté par ces barbares

    Mercredi 16 septembre - Départ de Lunéville pour Nancy
    Jeudi 17 septembre - Entrée à Nancy, très bien reçu à notre passage distribution de toutes sortes de choses

    Vendredi 18 samedi 19 et dimanche 20 septembre - Repos à Nancy

    Lundi 21 septembre - Départ de Nancy arrivé au fortifications de Toul

    Mardi 22 septembre - Marche jusqu'à Ansauville, combat toute la journée
    Mercredi 23 septembre et jeudi 24 - Grands combats
    Vendredi 25 septembre - Combat d'artillerie

    Samedi 26 septembre - Cantonnés à Mandres-aux-Quatre-Tours

    Du dimanche 27 au mercredi 30 septembre - Mandres-aux-Quatre-Tours

     Jeudi 1er octobre - Beaumont bombardé par les boches

    Vendredi 2 et samedi 3 octobre – Mandres-aux-Quatre-Tours

    Dimanche 4 octobre - Cantonnés à Beaumont
    Lundi 5 octobre - Repos à Ansauville bombardés

    Mardi 6 au dimanche 11 octobre - Bois de la Reine : chasse pêche promenade en bateau…

    BOIS DE LA REINE - La forêt domaniale de la Reine est un massif forestier lorrain (France) dit de forêt humide d'environ 5 000 ha et comprenant plus d'une dizaine d'étangs forestier naturels. Située au pied des côtes de Meuse et au Nord de Toul et au Sud de la Woëvre

    Lundi 12 octobre - part du bois cantonnés à Royaumeix

    Mardi 13 octobre - Repos à Royaumeix - Le soir départ et embarquement à la gare de Toul

    Mercredi 14 octobreArrivée à Mézy (Maizy) - Débarquement étape et cantonnés à Epaux

    Jeudi 15 octobre - Départ d'Epaux cantonnés à Longpont

    Vendredi 16 octobre - Départ de Longpont, cantonnés à Villers-Cotterêts

     Samedi 17 octobre - Départ de Villers entrée à Compiègne

    Dimanche 18 lundi 19 et mardi 20 - Repos à Compiègne ville ancienne et jolie

    Mercredi 21 - Départ de Compiègne cantonnés le soir dans une ferme isolée

     Jeudi 22 - part - Cantonnés à Bouillancourt ( Bouillancourt-la-Bataille )

    Vendredi 23 et samedi 24 octobre - Bouillancourt (Bouillancourt-la-Bataille)

    Dimanche 25 octobre - Départ de Bouillancourt, cantonnés à Villiers-Bocage très mauvais temps (Villers-Bocage)

    Lundi 26 octobre - Départ de Villiers et comme cantonnement une meule de paille

    Mardi 27 octobre - Départ embarquement à Saint-Pol (Saint Pol-sur-Ternoise) débarquement à Bailleul étape, entrée en Belgique traversée d'Ypres cantonnés à Saint-Jean (Hospice d'Ypres) reçu par une salve d'obusiers

    Bataille des Flandres

    Du mercredi 28 octobre au mardi 8 décembre à Ypres, à Saint-Julien et Zillebeke (quartier d'Ypres) bombardé tous les jours

    Mercredi 9 décembre - Echelon à Ouderdom jusqu'au 1er février 1915. Le 1er janvier bon repas trois copains ensemble lièvre et tout ce qui s'ensuit un peu timbrés. Pendant le temps que nous sommes restés à Ouderdom nous avons été cantonnés à une ferme très bon cautionnement un bistro à côté passé un bon hiver pluie presque tous les jours.

    Lundi 1er février - Départ de Belgique rentrés en France le soir cantonnés dans une ferme à côté de Steenvoorde (Nord)

    Mardi 2 mercredi 3 et jeudi 4 février - Repos à cette ferme

    Vendredi 5 février - part cantonnés à Busnes (Pas-de-Calais)

    Samedi 6 février - Départ de Busnes cantonnés à Bours (Pas-de-Calais)

    Dimanche 17 février - Repos à Bours (Pas-de-Calais)

    Lundi 8 février - Départ de Bours toujours par étape cantonnés à Ecoivres

    Mardi 9 février - Départ de bonne heure d'Ecoivres cantonnés à Flers
    Mercredi 10 février - Départ de Flers cantonnés à Grouches nous tombons juste dans une maison il n'y avait qu'une vieille femme et nous a engueulé comme des pieds en avant quand même c'est la guerre

    Jeudi 11 février - Départ de ce fameux Grouches cantonnés à Beauquesne

    vendredi 12 février - Départ de Beauquesne cantonnés à Carbonnette

    Samedi 13 février - Départ de Cardonnette arrivé à Nampty repos jusqu'au 22 février

    Lundi 22 février - Départ de Nampty embarquement à Amiens débarquement le 23 février à Châlons-sur-Marne étape cantonnés à Matougues pire qu'à Grouches il a fallu se disputer avec la femme du cantonnement

    Mercredi 24 février - Repos à Matougues

    Jeudi 25 février - Départ de Matougues cantonnés à Courtisols

    Vendredi 26 février - Repos à Courtisols

    Samedi 27 février - Départ de Courtisols cantonnés à Cuperly et le dimanche 28 repos à ce village

    Lundi 1er mars - Départ de Cuperly arrivé au Camp de Châlons cantonnés à la ferme du Piémont

    - Carnet d'un poilu graulhétois

    Mardi 2 et mercredi 3 mars - Belle étoile camp de Châlons

    Jeudi 4 mars - Rentré de nouveau à Courtisols

    Vendredi 5 et samedi 6 mars - Repos à Courtisols

    Dimanche 7 mars - Départ de Courtisols cantonnés dans un bois entre Laval (sur Tourbe) et St-Jean (sur Tourbe)

    Lundi 8 et mardi 9 mars - Même endroit

    Mercredi 10 mars - Départ pour se rendre en avant des pièces de 75 - 2000 mètres des tranchées boches entre Minaucourt et la ferme Beauséjour

    - Carnet d'un poilu graulhétois

    Du mercredi 10 mars au dimanche 25 avril - Même position bombardés tous les jours et de plus les balles boches arrivaient jusqu'à nous

    le 25 (avril) - Malade évacué arrivé à l'ambulance IV expédié de nouveau à la batterie pas de chance changé de positions le 10 mai à côté de Somme-Tourbe jusqu'au 5 juilletle 6 juillet - Évacué sur Les Maigneux

    Du 6 au 10 au soir - Au Maigneux (dit le Dépôt des Éclopés)

    - Carnet d'un poilu graulhétois

    - Carnet d'un poilu graulhétois

    Groupe de soldats au Maigneux

     

    - Carnet d'un poilu graulhétois

    La ferme des Maigneux

    - Carnet d'un poilu graulhétois

     

    - Carnet d'un poilu graulhétois

    - Carnet d'un poilu graulhétois

    Arrivée des malades Ambulance IV
    ------------------------

    (Photos issues du site Page Forum 14-18

    https://forum.pages14-18.com

     

    Le 10 juillet - Évacué sur Châlons-sur-Marne rentrer le 10 au soir aux Arts et Métiers (bâtiment de l’École des Arts et Métiers)

    - Carnet d'un poilu graulhétois


    Mort pour la patrie le 22 septembre 1915 à l’hôpital temporaire n°29 d'Arcachon (voir fiche) :

    Le pays n'était guère préparé à accueillir un tel nombre de blessés et toutes les villes ont été mises à contribution pour créer des "hôpitaux temporaires", des "hôpitaux complémentaires". Arcachon aussi qui a vu fleurir ces établissements pour blessés et pour malades.

    N° 29 - Asile hospitalier, avenue Deganne

    Ouvert le 4 août 1914
    Fermé le 30 septembre 1916

    96 lits porté à 118

    Nature des services : Malades, blessés et une division de contagieux, 12 lits pour officiers.

    Catégorie de militaires soignés : Français, Sénégalais.

    Nombre des entrées : 1 621

    Nombre des décès : 78

    Médecins ou chirurgiens : MM. Festal, Pahalip, Destouesse, Gougard, Berthoneuf.

    Pharmaciens : Bioy, Dejean, Bordes.

    Dames infirmières : Soeurs de l'Enfant Jésus, Elisabeth, Marie Maria, Mmes Capitan, Festal, Dubois, Mlles Bellot, de Guerlor, Dury.

    Officiers gestionnaires ou administrateurs : MM. L. Peyrissac, J. Espilère, Carrere, Masson, G. Gilles.

    Observations : Généreuses distributions de vêtements de laine aux malades évacués. Nombreuses fêtes récréatives destinées à remonter le moral des soldats.

    - Carnet d'un poilu graulhétois

    Merci au site : Arcachon accessible ici  http://leonc.fr/

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------

     

     

    Ce livre est mon plus précieux souvenir de celui que j'aimais... (EJ)
    La fiche officielle émanant du Ministère des armées - Mémoire des hommes
    http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr
    - Carnet d'un poilu graulhétois
     
     Un merci à sa famille qui se reconnaîtra et à l'association Mémoire Sociale Graulhétoise
     

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :