• - Souvenirs d'un graulhétois

    Souvenirs d'un graulhétois...de l'école des Tambours à La Courbe
    Michel Viale m'a transmis quelques photos et souvenirs de sa vie à Graulhet  Vous pouvez l'aider à retrouver des noms sur les visages...

    Je suis né le 1er mai 1954 à Albi mais j’ai passé mon enfance à Graulhet ou mon père exploitait un garage « éléctricité auto » , ma mère l’aidant à tenir sa comptabilité.

    J’étais d’ailleurs très honoré de voir que la Mairie hissait les drapeaux le jour de mon anniversaire.
    Après l’école maternelle rue Gambetta j’ai fait ma scolarité primaire à l’école des Grands (Victor Hugo, alias « Les tambours ». J’ai eu entre autres, comme instituteurs, Mme PUGINIER (l’épouse du Directeur), M. BERTHOUMIEU (spécialiste de la règle en bois tant pour montrer sur le tableau que taper sur les doigts…), Mme et M. CAMBOUNET grâce à qui j’ai passé quelques heures dans le couloir à attendre la fin du cours.
    Je suis allé ensuite en 6 éme « au CEG du Stade » et inauguré le nouveau CES en 5ème. De cette dernière année, je me souviens de mon prof principal M. ESPINASSE (Anglais) et de Mme BASSE (Français).
    Mes parents voulant absolument que j’apprenne l’allemand, j’ai rejoint le lycée Lapérouse à ALBI en 4ème et y suis resté jusqu’au bac (1972) en internat.

    La Courbe : Les moniteurs


    Nombre de Graulhétois m’ y ont rejoint en seconde.
    Je me souviens avoir assidûment fréquenté « La Courbe » en tant que colon et une année en tant qu’aide moniteur (1968-69?).
    J’ai arrêté « La Courbe » pour passer mes vacances d’ado à travailler chez  « MONTLAUR », la première « grande surface » de Graulhet, place Bosquet. On y était mieux payé...

    Goûter école de musique : 1964-65 ?

    Debouts contre le mur : Gabriel Satgé et Bernard Alquier (au fond)

    sax Bénos x

    trompettes :  ?,Tournier Michel (?), Camalet 

    clarinettes : ?, Héral Jacky, Cathalau, ?

    Table à gauche :

    banc contre le mur : Didier DUROC  3 ème

    banc vers le centre : Fabri 1er

    Table au fond : devant avec le Melodica 

    à gauche (tête tournée) : moi

    en face Michel Alibert

     

     - Souvenirs d'un graulhétois

    Concert Ste Cecile : Harmonie des jeunes 1970

    Adultes : Raoul Cathalo (au fond à g), Marc Héral (de dos, père de Jacky)

    Trompettes  (g à droite) : Dumontier (?), Duroc Didier, Delmas (?)

    Trombones : Michel Viale, ?, Hilaire, ?

    Sax :?, Gibert (baryton), Rodriguez (de dos), ?, ?

    Flutes : Esteban (? cachée), ?

    Cors : ?, Vaissière, Imart

    J’ai fréquenté l’école de musique et ensuite l’Union Musicale dés mon plus jeune âge et j’y venais encore lorsque j’étais étudiant et que je rentrais le week-end la maison pour me régénérer.
    Mon premier souvenir concerne Gabriel SATGE. En tant que Président de l’école de musique, il nous avait reçu dans son château de Damiatte et à cette occasion, il avait remis à chaque nouvel élève un livret (caisse d’Epargne) avec 5 francs…
    Tous les ans , il nous offrait aussi un goûter. (cf la photo jointe).
    Je me souviens aussi des cours de « solfège » dans l’école donnant rue Pasteur, de mon redoublement de classe ( le seul endroit ou j’ai redoublé…) et de l’attente interminable avant de prendre un instrument. Pas le niveau en solfège : pas d’instrument…On en prenait minimum pour 3 ans.
    Pour arranger le tout, le cours de solfège était dispensé en même temps que le catéchisme. En sortant du cours, la mine défaite, je rencontrais mes camarades qui se faisaient un malin plaisir de me raconter les blagues qu’ils faisaient à « Monsieur le Curé » comme ils disaient.
    Pour certainement rendre l’attente de la prise d’instrument moins longue, Bernard ALQUIER avait décidé de nous faire jouer quelques morceaux au Melodica. La flûte à bec n’était encore de mise et le Melodica était quand même autre chose.. On peut voir quelques élèves montrer fièrement le leur au fond de la classe.
    Puis est arrivé M. DONDEYNE, comptable le jour, prof d’instrument et directeur de l’Union Musicale le soir, la nuit et les week-end. C’est lui qui , vers mes 14 ans, a décidé que je jouerai du trombone .... Histoire de morphologie ? Anticipation d’une faiblesse à venir dans le pupitre de l’Harmonie ? Il m’appris les rudiments et m’a permis d’intégrer le pupitre.
    A partir de la, se sont enchaînés les défilés du 14 Juillet, les concerts sous le kiosque place du Jourdain, puis sous le préau du stade et les commémorations diverses.

    Concert Kursaal Prien am Chiemsee 1972- 73 ? Harmonie des jeunes

    Trombones : Michel Viale, Régnier, Martinez (?)

    Trompette : Didier Duroc (1er devant), ????

    Cors : Imart, Vaissière


    A titre anecdotique, c’est grâce à une commémoration d’un 11 Novembre, que mon ordinaire de lycéen s’est trouvé grandement amélioré.
    Chaque année, nous commémorions le 11 Novembre à Saint Paul Cap de Joux. Une année, à l’arrivée au monument aux morts (certainement dans l’énorme Traction Avant familiale de M. Régnier peut-être dans la DS Break de M. CALVEL), je reconnais un des portes-drapeaux anciens combattants. C’est lui qui distribuait le goûter aux pensionnaires : pain systématiquement de la veille (au mieux) accompagné alternativement de chocolat ou pâte de coing. Nous nous sommes rencontrés à la fin de la cérémonie. A compter de ce jour ce fût pain tendre avec chocolat ET pâte de coing à volonté tous les jours...

    Compte tenu de la richesse des effectifs de l’école de musique , il a été décidé de mettre en place une « Harmonie des jeunes ». Cela devait être vers 1970. Ce groupe répétait le Samedi en fin d’après-midi (à côté de l’école Victor Hugo) et s’est produit en multiples occasions et a même effectué en Allemagne, avec concert à Prien am Chiemsee (Allemagne) dans le cadre du jumelage avec Graulhet. Le groupe s’était déplacé en bus Déjà présent en Allemagne, je l’avais rejoint, royal, au volant de ma 2cv.

    Même si cela n’était pas toujours facile de concilier vie d’ado pensionnaire et apprentissage d’un instrument, je ne regrette pas ces efforts car je n’ai jamais arrêté de jouer du trombone .
    Je pense d’ailleurs avoir effectué un bref passage dans ce qui était déjà (?) ou allait devenir « Integral Orchestra » , orchestre qui recrutait largement dans les rangs de l’Harmonie (des jeunes) pour constituer une section de cuivres digne des arrangements de Claude François. C’était au tout début et je garde seulement en mémoire le départ dans le minibus Peugeot devant la maison Sicard (mécène principal si mes souvenirs sont exacts) et le travail que représentaient les montage/démontage de la sono.

    Voilà quelques éléments de mon parcours Graulhétois. Il y en certainement beaucoup d’autres, mais pour l’heure, il sont enfouis quelque part au fond de ma mémoire. Peut-être remonteront-ils à la surface à l’occasion de mes visites sur le blog…(Michel VIALE)

     

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    6
    Samedi 27 Mars à 15:51

    M  gabriel  Satge , avait pas de  château a damiatte. a  st Paul  cap de joux a  la sortie  du  village

    a 1 km à moitié cote  de  la route  de  Puylaurens. le  domaine  de  la  Nourice, ou  il recevait

    plusieurs fois  par an l'école  de  musique et  les  representant du  département  et  de  Graulhet.

    5
    PY Robert
    Samedi 20 Février à 17:50

    Sur la photo intitulée "concert Ste Cécile", ce n'est pas Albert Cathalau mais Raoul Catalo, le père de Guy Catalo, clarinettiste sur la photo précédente. Raoul Catalo fut quelques années après président de l'Union Musicale de Graulhet.

    4
    Didier Duroc
    Samedi 26 Décembre 2020 à 15:21

    Bonjour, Mr Manens, bonjour Michel, j'ai quelques noms à vous communiquer :

    sur la photo du gouter de l'école de musique :

    • à gauche contre le mur le 4è Claude Tournier, 5è Christian Camalet, 6è Jalabert, 7è Jacques Héral,
    • à gauche assis 1er Philippe Trouche, 2è Michel Camalet, 4è Bruno Julié, 5è Jean Luc Julié, le 8è Michel Imart, 10è (devant Mr Alquier) Jean Claude Salas
    • Table du fond à gauche le 2è Munoz, 3è Michel Aspe, 4è Alain Dupeyron, 5è Christian Gibert, 6è avec la bouteille Michel Vaissière
    • Table du fond à droite le 1er Alibert, 2è Jean Luc Natoly
    • au fond à droite debout contre l'armoire, Bernard Larrue

    sur la photo du concert de la Ste Cécile :

    • Trompettes Alain Dupeyron, Didier Duroc, Michel Delmas
    • Trombone Michel Viale, Verdier, Richard Hilaire, Michel Aspe
    • Sax Ténor Teulet
    • Sax Bariton (devant Marc Héral) Christian Gibert
    • Sax Alto (devant Christian) Antoine Rodriguez
    • Cor , Bernard Larrue, Michel Vaissière, Michel Imart

    Le concert à Prien, c'était en Août 1974, j'avais arrêté l'orchestre de bal en février car j'avais mon bac à passer (que n'ai pas eu cette année là d'ailleurs) et n'ayant pas eu de place en orchestre pour l'été, donc libre, je suis parti avec l'orchestre des jeunes à Prien. Voyage épique, 24h de train,départ Toulouse à 18h arrivée le lendemain à 18h à Prien avec une escale de 2 heures à Starsbourg. On devait avoir des couchettes et on a voyagé dans des compartiments normaux les uns sur les autres, pas dormis de la nuit. 

    Voyage inoubliable des concerts pratiquement tous les jours, des fois deux dans la même journée, j'ai retrouvé le programme de notre séjour que j'aimerai vous faire passer si cela vous intéresse mais je ne sais pas comment, je dois aussi avoir quelques photos de l'Union Musicale.

    J'ai le plaisir de revoir Michel Viale chaque année (pas 2020 malheureusement) à coté de chez moi à Limoux dans l'aude dans le cadre du Limoux Brass Festival. C'est chaque fois un plaisir pour moi de le rencontrer.

    Merci encore pour votre blog François

    Didier Duroc

      • Dimanche 27 Décembre 2020 à 10:54

        Autre message reçu de Copro 16 rue du Printemps 

        autre photo : harmonie des jeunes avec Fernand Dondeyne (extrait de presse)
        Année : inconnuemais dans les années 1970

        Tout en haut de gauche à droite :
        - 6 ème flutiste : Estéban puis Verdié, ?, Michel Viale
        en partant de droite : Didier Duroc, Imart

        Rang central debout : de g à droite

        - 4ème (trombone) : Régnier puis Baron (?)...

      • Samedi 26 Décembre 2020 à 16:54

        Merci Didier pour ces souvenirs et ces noms et heureux de vous lire 

        Vous pouvez m’envoyer les photos et autres documents si vous pouvez les scanner  à mon adresse : francois.mazens@orange.fr

        Ou bien déposer les originaux à  Graulhet  et je réaliserai un scan pour vous les restituer ...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :