• - Le Cimetière et l'église Saint-Roch

    - Le cimetière et l'église Saint-Roch

    L'Eglise de Saint-Projet (emplacement actuel de l'école Gambetta) et l'Eglise de Saint-Jean possèdaient chacune un cimetière. C'est par une décision municipale en date du 15 mai 1808 que fut décidé la suppression de ces deux cimetières. Le décret impérial autorisant la suppression de ces deux cimetières est daté du 16 mai 1810. Le cimetière de Saint-Projet servit jusqu'en 1812....

    La ville de Graulhet acheta au Sieur Gayraud un terrain de 38 perches (unité de longueur) 88 mètres de terre, jouxtant le petit cimetière de l'église Saint-Roch. C'est donc à partir de cette date que le cimetière de Graulhet devint le cimetière Saint-Roch. 

    LE CIMETIERE SAINT-ROCH

    La superficie actuelle du cimetière est de 7 hectares (soit 70 000 m2.) Le nombre de personnes enterrées est proche de 20.000. Le nombre de caveaux et de 1367 ; 500 tombes sont en pleine terre. La plus ancienne sépulture date du 22 messidor an 3. Le caveau le plus important comporte 22 places ! Le plus ancien registre détenu recensant les corps inhumés date de janvier 1922.

     LE CIMETIERE SAINT-ROCH

     

    Quelques photos (actuelles) du cimetière Saint-Roch

     Entrée principale du cimetière

    LE CIMETIERE ET L'EGLISE SAINT-ROCH

    Ancienne entrée du cimetière

     LE CIMETIERE ET L'EGLISE SAINT-ROCH

    Allée principale du cimetière

    LE CIMETIERE ET L'EGLISE SAINT-ROCH

     Sur la droite , après l'entrée principale, le coin des tombes les plus anciennes

     LE CIMETIERE ET L'EGLISE SAINT-ROCH

    LE CIMETIERE ET L'EGLISE SAINT-ROCH

     

    Vue aérienne (partielle) du cimetière Saint-Roch

    LE CIMETIERE ET L'EGLISE SAINT-ROCH

     

    LE CIMETIERE SAINT-ROCH

    Le monument aux morts installé au cimetière Saint-Roch en 1935

    (précédemment au fond du Jardin des Bains-Douches emplacement actuel du batiment de la Poste)  )

     

    L'EGLISE SAINT-ROCH

    Vers la fin du XVI° siècle , en 1595, la peste sévit dans le Languedoc et étendit ses ravages jusqu'à la ville de Graulhet, les habitants se mirent sous la protection de Saint-Roch et établirent à cette occasion une confrérie de Saint-Roch. A la réapparition de ce fléau en 1629, les habitants de Graulhet renouvelèrent le voeu qu'ils avaient fait au Saint et édifièrent à l'extrémité du Faubourg de Barricoutaut et au bord du Dadou , une chapelle dédiée à Saint-Roch. La tradition ajoute que la peste cessa dans tout le pays environnant et que Graulhet fut, cette fois, préservé du fléau. On peu lire sur l'imposte de la porte d'entrée l'inscription suivante :  

    Sacra deo voto publico aedes
    Sub titulo sancti rocchi et sebastiani
    Quorum presentibus suffragiis
    Extincta epidemia gravis
    Anno domini 1629

    que l'on peut traduire .....

    Un voeu public a consacré ce temple de Dieu, sous le vocable de Saint-Roch et de Saint-Sébastien dont les suffrages favorables ont arrêté l'épidémie en l'année  1629.

    Quelques photos actuelles de la chapelle Saint-Roch

    LE CIMETIERE SAINT-ROCH

    LE CIMETIERE SAINT-ROCH

    LE CIMETIERE SAINT-ROCH

     

    Un grand merci à Jean-Marc BELLIERES


     
     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    papimougeot
    Lundi 21 Avril 2014 à 22:23

    L'entretien et la gestion de notre cimetière St. Roch font honneur sans aucun doute à notre cité  chaque fois que des visiteurs venus d'ailleurs s'y rendent au gré des circonstances.  Nous nous y recueillons volontiers nous-mêmes,  sur la tombe des nôtres ou d'amis disparus.  

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :