• - Elections municipales 1945-2014

    -  Elections municipales

    A quelques semaines d'une nouvelle élection municipale

    le blog Mémoires de Graulhet

    vous propose de découvrir pour la première fois l'ensemble des résultats des
    14 élections municipales depuis 1945*
    qui ont eu lieu à Graulhet.
    * au 01/01/2020 

     -  Elections municipales

     Les 8 maires de Graulhet
    de 1945 à 2020 (mars)

    1945 - 1965 - Noël PELISSOU né le 27/12/1887
    1965 - 1971 - Bernard DUMONTIER né le 27/11/1907
    1971 - 1977 - André PONTIER né le 28/04/1921
    1977 - 1989 - Jean-Henry ARGELES né le 04/10/1914
    1989 - 1995 - Claude BOUSQUET né le 05/03/1942
    1995 - 2002 et  2005 - 2008 - Jean PICAREL né le 14/05/1947
    2002 - 2005 - Françoise RODET née le 18/08/1944
    2008 - 2020 - Claude FITA né le 24/06/1948

    -  Elections municipales

    ÉLECTION MUNICIPALE
    29 AVRIL ET 3 MAI 1945

    -  Elections municipales

    NOËL PELISSOU

    FRANCE : Le scrutin de 1945 intervient alors que la France et les alliés sont encore en guerre : l’Allemagne capitule le 7 mai 1945. Pour la première fois les Françaises sont appelées à voter, ce qui double, par rapport à l’avant guerre, le corps électoral. Les vainqueurs du scrutin sont les partis politiques qui ont participé à la Résistance : communistes, socialistes, démocrates-chrétiens du MRP (Mouvement Républicain populaire)

    Droit de vote des femmes : 23 mars 1944 : l'assemblée consultative adopte le droit de votes des femmes - 21 avril 1944 : De Gaulle ratifie le droit de vote des femmes - 29 avril 1945 : le premier vote des Françaises a lieu pour les élections municipales, suite à une loi promulguée par Charles de Gaulle.

    GRAULHET : Deux listes furent en présence :
    - La liste présentée par le Comité d'Union Socialiste Jean Jaurès (Noël Pélissou)
    - La liste Patriote Républicaine Eugène Paba (communiste)

    (la majorité absolue était de 1893)

    La liste PABA obtient une moyenne de 1146 voix
    La liste socialiste avec une moyenne de 2306 voix fut élue en totalité

    Voici la liste des 23 élus

    NOEL PELISSOU ARTISAN COUPEUR
    BERTHOUMIEU RENEE EMPLOYÉE
    CARAYON CAMILLE EMPLOYÉE
    ADHEMAR ROGER EMPLOYÉ
    BALAN CHARLES MÉDECIN
    BELLIERES EMILE OUVRIER MÉGISSIER
    BOULADE PIERRE INDUSTRIEL
    BOSC ETIENNE OUVRIER PEINTRE
    CALVEL RENE MAROQUINIER
    DELATOUR MARC RETRAITE
    GALAN LOUIS REPRÉSENTANT
    GALINIER ANDRE AGRICULTEUR
    GASC MAURICE ARTISAN COUPEUR
    HOULES EMILE AGRICULTEUR
    LAUTARD LAURENT REPRESENTANT
    MARTY LOUIS DIRECTEUR D'ECOLE
    MAZENS ARMAND OUVRIER MEGISSIER
    PAUTHE ANDRE REPRESENTANT
    POUDAC ANTONIN OUVRIER MEGISSIER
    ROUYRE LEON OUVRIER ELECTRICIEN
    SATGE GABRIEL INDUSTRIEL
    VAISSIERES CHARLES AGRICULTEUR

     Lors du premier conseil municipal le 6 mai furent élus

    MAIRE NOËL PELISSOU
    1ER ADJOINT PIERRE BOULADE
    2IEME ADJOINT RENÉ CALVEL
    3IEME ADJOINT ÉMILE HOULES
    4IEME ADJOINT LOUIS GALAN

    HE845

    ÉLECTION MUNICIPALE  - 19 et 26 OCTOBRE 1947

    -  Elections municipales

    NOËL PELISSOU 

    FRANCE :  Ce sont les premières élections municipales de la Quatrième République (La quatrième République est le régime républicain en vigueur en France du 27 octobre 1946 au 4 octobre 1958). Elles sont marquées par l’isolement du Parti communiste qui a été exclu du gouvernement au printemps, et qui perd de nombreuses mairies, par la nette victoire des listes se réclamant du général de Gaulle (qui a quitté le pouvoir en janvier 1946) et de sa formation : le Rassemblement du Peuple Français.

    GRAULHET : Deux listes furent en présence :
    - La liste présentée par la SFIO (socialiste) - présentée par Noël PELISSOU
    - La liste d'Union Républicaine et Résistante (communiste) présentée par Ernest ANTERIEUX

    GRAULHET : Électeurs inscrits : 5231 - Votants : 4117 - Nuls : 272 - Exprimés : 3845 

    La liste SFIO de Noël PELISSOU l'emporte avec une moyenne de 2800 voix sur la liste d'Union Républicaine et Résistante qui obtient une moyenne de 940 voix

    NOEL PELISSOU élu maire
    ALQUIER MARIUS  
    ESTEVE CAMILLE  
    LADET MAURICE
     
    MAURIES RENE
     
    BELLIERES EMILE  
    BOULADE PIERRE adjoint
    BOSC ETIENNE  
    CALVEL RENE adjoint
    DELATOUR MARC  
    GALAN LOUIS adjoint
    GALINIER ANDRE  
    BELOU LAURENT
     
    HOULES EMILE adjoint
    ENJALBERT CAMILLE
     
    CALLEN RAOUL
     
    MAZENS ARMAND  
    PEYRE RENE
     
    SOLOMIAC AIME
     
    ROUYRE LEON  
    SATGE GABRIEL  
    VAISSIERES CHARLES  
    VIGUIER AUGUSTA  

     

     

    ÉLECTION MUNICIPALE
    26 AVRIL et 3 MAI 1953

    -  Elections municipales

    NOËL PELISSOU

    FRANCE : C’est le retour sur la scène municipale et gouvernementale des Indépendants (droite libérale). Les partisans du général de Gaulle sont en très net recul et les communistes toujours isolés. Le scrutin de 1953 se caractérise par l’apparition d’alliances municipales entre socialistes et modérés qui perdureront jusque dans les années soixante-dix.

    GRAULHET : Deux listes en présence
    - La liste d'Union Socialiste SFIO
    - La liste d'Union Ouvrière Paysanne et démocratique - PCF

    Électeurs inscrits : 5460 - Votants : 4559 - Nuls : 192 - Exprimés : 4367

    La liste d'Union Socialiste SFIO avec une moyenne de 3350 voix l'emporte sur la liste Ouvrière Paysanne et Démocratique PCF (moyenne 860)

    Sont élus : 

    NOEL PELISSOU  GALINIER ANDRE
    BELOU LAURENT
     BOSC AUGUSTA
    ESTEVE CAMILLE  HOULES EMILE
    ADHEMAR ROGER  LADET MAURICE
    CALLEN MAURICE
    ENJALBERT CAMILLE
    ALQUIER MAURICE
     MAZENS ARMAND
    PIERRE ANDRE  PEYRE RENE
    BOSC ETIENNE  SOLOMIAC AIME
    CALVEL RENE  ROUYRE LEON
    DELATOUR MARC  SATGE GABRIEL
    GALAN LOUIS  VAISSIERES GABRIEL

     

    Le 3 mai lors de l'élection du maire et des adjoints : un des votants se trompe et le premier adjoint supplémentaire ne recueille que 21 voix au lieu des 22 prévues !

    Le maire ne le prend pas à la rigolade...et le fait savoir en patois:

    - Cal és aquel bougré dé coun ! ? 

     

    ÉLECTION MUNICIPALE - 8 et 15 MARS 1959

    -  Elections municipales

    NOËL PELISSOU

    FRANCE : Ce sont les premières élections municipales de la Cinquième République (La V° République est le régime politique républicain actuellement en vigueur en France. Elle a succédé le 4 octobre 1958 à la quatrième République qui avait été instaurée en 1946) néanmoins les partisans du Général de Gaulle n’arrivent pas au niveau local à atteindre les scores qu’ils obtiennent dans les élections nationales.

    Nouveauté ! Une troisième liste vient troubler le jeu habituel


    - Liste du Comité D'Union Socialiste Jean-Jaurès SFIO
    - Liste du parti Communiste Français
    - Liste d'Union Républicaine d'Administration municipale

    Les têtes de listes étaient : Noël PELISSOU, Henri MEROU et André PONTIER 

    1er tour : Électeurs inscrits : 6096 - Votants : 5364 - Nuls : 128 - Exprimés : 5236

    Moyenne des voix

    SFIO = 2332
    PCF = 728
    Union Républicaine d'Administration municipale = 2109
    -------------------

    Commentaire après le premier tour…

    -  Elections municipales

     

    LA DEPECHE DU 10 MARS 1959

     

    -  Elections municipales

    ---------------------

    -  Elections municipales

    La Dépêche du 11 mars 1959 

    Au deuxième tour le 15 mars 1959 , deux listes sont en présence : Union de la Gauche (majorité de SFIO et 5 communistes dont 3 figureront parmi les 21 élus) et la liste d'Administration municipale qui aura 2 élus : André PONTIER et Bernard DUMONTIER.

    Moyenne des voix :  SFIO = 2752 - Liste PONTIER = 2483

    Le 26 mars au premier conseil municipal, Noël PELISSOU fut élu maire pour la cinquième fois avec 19 voix , le premier adjoint sera René CALVEL , Louis GALAN en deuxième adjoint. 

    Noms des élus suivi du nombre de voix obtenues - En bleu les deux élus de liste d'Administration municipale.  

    René CALVEL (2832) Gabriel SATGE (2827) Louis GALAN (2826)
    Aimé SOLOMIAC (2821) Emile HOULES (2813) Camille ESTEVE (2807)
    Laurent BELOU (2804) René PEYRE (2794) André PIERRE (2792)
    Léon ROUYRE (2786) André GALINIER (2783) André PONTIER (2783)
    René MAURIES(2781) Armand MAZENS (2773) Etienne BOSC (2773)
    Noël PELISSOU (2769) Charles BALAN (2765) Charles VAISSIERE (2759)
    Marcel SOLIRENE (2749) Ernest ANTERIEUX (2654) Bernard DUMONTIER (2628)
    Paul FONVIEILLE (2611) Georges FABRIES (2602)

     

           

    ÉLECTION MUNICIPALE - 14 et 21 MARS 1965

    -  Elections municipales

      BERNARD DUMONTIER 

    FRANCE : Comme celles de 1959, elles sont décevantes pour les gaullistes bien qu’en légère progression. Le Parti communiste enregistre plusieurs succès et on assiste au commencement d’un rapprochement entre les partis de gauche qui profite alors essentiellement au PCF qui sort de son isolement.

    GRAULHET : Trois listes se présentent devant les 6810 électeurs. Au premier tour 5915 seront exprimés. La liste SFIO obtient 2672 voix - La liste Communiste 967 voix et la liste d'Union Républicaine d'administration municipale 2983 voix, dès le premier tour la tête de liste de la liste d'Union Républicaine d'Administration municipale est élue il s'agit du Docteur André PONTIER
    Pour le deuxième tour les listes SFIO et communiste ont fusionné pour former la liste d'Union des gauches  et se trouve confronter à la liste d'Union Républicaine d'administration municipale - 6142 votants et 6042 exprimés ! - 5 conseillers issus de la liste Union des gauches et 22 conseillers de la liste d'Union républicaine

    Pour la première fois depuis la guerre Graulhet bascule " à droite ". 

     

    Les élus et les voix obtenues 
    En bleu les cinq conseillers issues de la Liste Union des gauches

    Bernard DUMONTIER (3251) Albert ROUYRE (3191) Jeanine JULIE (3160)
    Cécile MAURIES (3114) Gabriel SATGE (3110) Marcel PRADELLES (3092)
    Léon ROQUES (3085) Jean LASSERRE (3062) René CALVEL(3056)
    René MAURIES (3055) Raymond ROUYRE (3055) Joseph BORIES (3021)
    Clément MALET (3020) Laurent MIQUEL (3019) Roger CALMETTE (3016)
    Raoul ROQUEFEUILLE (3015) Robert COMBES (3008) Léo DESPRATS (3008)
    Maurice HUC (3004) Andrée ABOUT (2995) Maurice DRUGEON (2983)
    Paul REYNAUD (2979) Gabriel ROUYRE (2975) Moïse ARGOU (2974)
    Marcel SOLIRENE (2971) Albert LARANE (2961)  

    Le 30 mars Bernard DUMONTIER est élu maire par 21 voix et 6 nuls
    André PONTIER sera élu premier adjoint  par 21 voix et 6 nuls
    Jean LASSERRE sera élu deuxième adjoint  par 21 voix et 6 nuls
    Jeanine JULIE sera élues troisième adjoint par 21 voix et 6 nuls

    --------------------------

    Profession de foi de la liste SFIO 
    Beaucoup de lyrisme dans ce texte ....à lire !

    -  Elections municipales

    Les listes...peu de femmes sur les listes

    LA LISTE SFIO : 27 hommes - 0 femme

    -  Elections municipales

    LA LISTE COMMUNISTE - 27  hommes - 0 femme

    -  Elections municipales

    LA LISTE D'UNION REPUBLICAINE D'ADMINISTRATION MUNICIPALE

    23 hommes - 4 femmes

    -  Elections municipales

      L'édition spéciale et rarissime du GRAULHET REPUBLICAIN (journal socialiste) publiée avant le premier tour

    -  Elections municipales

     

    ÉLECTION MUNICIPALE - 14 et 19 MARS 1971

    -  Elections municipales

    ANDRÉ PONTIER

    FRANCE : Georges Pompidou est Président de la République depuis deux ans. Les gaullistes progressent notamment dans le Sud-ouest et les communistes dans le Nord et l’Est. A gauche, même si les socialistes, qui progressent à l’Ouest, administrent encore de nombreuses villes avec les modérés, la stratégie d’union avec les communistes se développe notamment par des désistements au second tour.
    La bipolarisation de la vie politique apparaît sur la scène locale.

    GRAULHET : Le maire Bernard DUMONTIER étant décédé le 2 mars à l'âge de 64 ans, le Docteur André PONTIER prend la tête de la liste d'Union Républicaine et d'Administration Communale qui avec une moyenne de 3682 voix sera élue en son entier, la liste de gauche conduite par le Docteur HERMET n'atteignant qu'une moyenne de 2468 voix.

    LES LISTES EN PRÉSENCE

     

    -  Elections municipales

     Les chiffres indiqués à la suite des noms correspondent au nombre de voix obtenues et notés par un électeur graulhétois - le chiffre suivant indique le rang de classement

    -  Elections municipales

     Seront donc élus  

      -  Elections municipales 

     

      

    ÉLECTION MUNICIPALE - 13 ET 20 MARS 1977

    -  Elections municipales

    JEAN-HENRY ARGELES

    FRANCE : Depuis 1972, communistes et socialistes sont unis sur les bases d’un "programme de gouvernement" et dans la plupart des cas les deux partis se présentent ensemble dès le premier tour. Leur victoire est impressionnante, la gauche unie est majoritaire dans la France urbaine. A Paris, victoire de Jacques Chirac au détriment des partisans de Valéry Giscard d’Estaing, Président de la République depuis trois ans. Première percée des écologistes.

    GRAULHET : Deux listes sont présentes :
    - La liste d'Union de la gauche présentée par Jean-Henri ARGELES
    - La liste d'Union Républicaine d'Administration municipale présentée par Jeannine JULIE

    La liste d'Union de la gauche sera élue dans son intégralité dès le premier tour

     

    DERNIÈRE RÉUNION DES ELUS AVANT LES ÉLECTIONS

    -  Elections municipales

    LES PROGRAMMES PROPOSES

    -  Elections municipales

    -  Elections municipales

    --------------------------------

    -  Elections municipales

    -  Elections municipales

    LES LISTES

    -  Elections municipales

    Les chiffres indiqués à la suite des noms correspondent au nombre de voix obtenues et notés par un électeur graulhétois - le chiffre suivant indique le rang de classement

    -  Elections municipales

    LE NOUVEAU MAIRE DE GRAULHET

    -  Elections municipales

      

     

    ELECTION MUNICIPALE - 6 ET 13 MARS 1983 

     

    -  Elections municipales

     JEAN-HENRY ARGELES

     

    FRANCE : Premières élections depuis le vote des lois de décentralisation (1982). Défaite de l’Union de la gauche au pouvoir depuis deux ans. Les électeurs sanctionnent la majorité présidentielle comme ils l’avaient fait en 1977 au détriment de la droite. Nette victoire du RPR et de l’UDF. Première percée du Front national.

    GRAULHET : Deux liste en présence présentées par :


    - M. Jean-Henry ARGELES - Liste Majorité Présidentielle
    - M. Georges RAVARI - Liste d'opposition

    INSCRITS 8725  
    VOTANTS 7567 86.72%
    EXPRIMES 7160  

    LISTE ARGELES MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE

    Élus : ARGELES - BOUSQUET - DOGA - FITA
    CONTIS - COUCHET - PARAYRE - DURAND
    ROUYRE - JACQUIER - DAYDE - ANTONINI
    FABRE - RUCHARD - CATALO - FONTVIEILLE
    BELLIERE - CAILLOL - BIAU - SCIE - NAVALES
    BONNAFE - TOURNIER - BETATO - URUTY

    3593 50.18 % - 25 élus

    LISTE RAVARI - LISTE D'OPPOSITION

    Elus : RAVARI - BALAN - LAPORTE - AZEMA
    DAUDE -CALMETTES - BARATOU - DILE

    3567 49.82 % - 08 élus

     LES RESULTATS PAR BUREAUX DE VOTE  

    -  Elections municipales

    -  Elections municipales

     

     ÉLECTION MUNICIPALE - 12 ET 19 MARS 1989

    -  Elections municipales

    FRANCE : Les socialistes enregistrent un net redressement alors que le Parti communiste poursuit son déclin. La droite modérée recule alors que le Front national consolide son implantation dans les conseils municipaux. Poussée des écologistes.

    GRAULHET : Deux liste en présence présentées par :

    - M. Guy LAPORTE - Renaissance de Graulhet
    - M. Claude BOUSQUET - Union des forces de gauche et de progrès

    -  Elections municipales

      LES ELECTEURS

    Inscrits : 8892
    Votants : 7561
    Exprimés : 7225

    LES ELUS

    Union des forces de gauche et de progrès : 50.10 % - 3620 voix - 25 élus


    BOUSQUET - RICHARD - DOGA - DEVAUX - DURAND - BIAU - PEYRE
    CONTIS - NOUVEL - PIEROTTI - GASC - JACQUIER - FABRIES - ANTONINI
    ESCRIBE - MILLEVILLE - GARNIER - TISSANDIE - TARTIERE - ROUYRE
    CALVEL - GOMEZ - DELSOL - HERMET - ASTRUC

    Renaissance de Graulhet : 49.90 % - 3605 voix - 8 élus

    LAPORTE - ROUMEGOUX- RAVARI - VIGUIER - AZEMA - DAUDE - PRADINES - BALAN

     

      

    ÉLECTION MUNICIPALE - 11 ET 18 JUIN 1995

    -  Elections municipales 

    JEAN PICAREL

     

    FRANCE : La date du scrutin de 1995 a été repoussée en juin afin qu’il n’y ait pas interférence avec l’élection présidentielle (23 avril et 7 mai) qui a vu la victoire de Jacques Chirac. On enregistre une légère progression de la droite modérée bien qu’elle perde quelques arrondissements de Paris et de Lyon au profit de la gauche. Les scores du Front national lui permettent de se maintenir au second tour dans un nombre important de villes et de gagner trois municipalités (Toulon, Marignane et Orange) à l’issue du second tour.

    GRAULHET : Deux listes en présence présentées par

    - M. Claude BOUSQUET - Liste Graulhet Horizon 2000
    - M. Jean PICAREL - Graulhet Demain

    L'équipe de Claude BOUSQUET

     -  Elections municipales

    -  Elections municipales

    L'équipe de Jean PICAREL 

    Inscrits 8561
    79.46 %


    Votants 6803
    Exprimés 6350
    Blancs Nuls 453
    Abstentions 1758 20.54 %

    Liste GRAULHET DEMAIN


    Élus - PICAREL - CAZELLES - RODET - RESTES - BALAN - ALIBERT
    ROUX - DELAIRE - CABAUSSEL - VECHAMBRE - GUIRAUD - MICHEL
    HUC - ESTEVE - ALET - ROUMEGOUX - ROQUEFEUIL - ROQUES
    GLEIZES - FAGE - MARY - VIALARET - BERNARD -Y.PRADELLES
    LAURENTS - M.PRADELLES

    3633 57.21 %

    26 élus

    Liste GRAULHET Horizon 2000

    Élus - BOUSQUET- RICHARD - BIAU - DURAND

    ARQUIER - NOUVEL - ALBOUY

    2717 42.78 %

    7 élus

     -  Elections municipales

    Le premier numéro du nouveau bulletin municipal Graulhet Ensemble ! et l'article amusant de la Dépêche sur la photo-montage que l'on pouvait voir dans la vitrine du Studio BIMOUAT 

    -  Elections municipales

     

    LES RESULTATS PAR BUREAU - LA DÉPÊCHE DU 12/06/1995

    -  Elections municipales

     

     

     

     ÉLECTION MUNICIPALE - 11 ET 18 MARS 2001

    -  Elections municipales

    JEAN PICAREL

     

    FRANCE : Le premier tour des élections municipales du 11 mars 2001 se caractérise par un taux d’abstention élevée (32,7 % soit une augmentation de 2,1 % par rapport à 1995). En revanche le second tour est marqué par une hausse significative de la participation (+2,2 % par rapport au premier tour) mais le taux d’abstention reste plus élevé que ceux enregistrés pour ce type de scrutin depuis 1958. La droite parlementaire enregistre une nette progression sur l’ensemble du territoire. En effet parmi les villes de plus 30 000 habitants, Strasbourg, Rouen, Orléans, Blois basculent à droite. En revanche la gauche plurielle subit un net revers et perd 23 municipalités de plus 30 000 habitants. Elle obtient toutefois deux succès notables à Paris et Lyon où elle bénéficie des divisions de la droite. Le Parti communiste perd plusieurs de ses bastions (La Ciotat, La Seyne, Sète, Dieppe et Nîmes) qui ne sont pas compensés par les quelques gains obtenus (Sevran, Arles). L’extrême droite conserve les villes trois villes conquises en 1995 (Toulon, Marignane et Orange) mais perd son rôle décisif dans l’arbitrage de certains ballotages.

    -  Elections municipales

    GRAULHET : Quatre listes en présence présentées par

    - M. Raphaël TORRENTS - LUG
    - M. François MAISON
    - M. Jean PICAREL - Liste DVD
    - M. GAUTRONNEAU - Liste verte et ouverte

    Résultats 1er Tour

    Liste TORRENTS - 2104 voix - 36.57 %
    Liste MAISON - 1240 voix - 21.55 %
    Liste GAUTRENNEAU - 288 voix - 5.1 %
    Liste PICAREL - 2131 voix - 36.87 %

     

    LISTE MAISON

    -  Elections municipales

    LISTE PICAREL

    -  Elections municipales 

    LISTE TORRENTS 

    -  Elections municipales 

    JEAN GAUTRONNEAU et CHRISTIAN SERIN

    © Photo LA DÉPÊCHE DU MIDI

    -  Elections municipales 

    Photos extraites des documents officiels et publics diffusés lors de la campagne électorale
    A ma connaissance il n'existe pas de photo de l'ensemble des membres
    de la liste Jean GAUTRONNEAU (si oui merci de me la transmettre) 

    Résultats deuxième tour

    CANDIDATS VOIX % SIÈGES
    LISTE TORRENTS 2547 40.78 % 7
    LISTE MAISON 959 15.35 % 2
    LISTE PICAREL 2740 43.87 % 24

    Les élus sont 

    Liste PICAREL Liste TORRENTS LISTE MAISON
    JEAN PICAREL ANDRÉ LARRUE RAPHAËL TORRENTS PHILIPPE PORTE
    FRANCOISE RODET MARIE-LOUISE DE JESUS CLAUDE BOUSQUET MICHELINE PRADELLES
    ANNE-MARIE CABAUSSEL GINETTE BARTHE MARIE-CLAIRE CONTIS  
    ALAIN HUC MARCEL GLEYZES CLAUDE NOUVEL  
    CLAUDE ROQUES CHRISTIAN ESTEVE ROBERT RICHARD  
    ANNE-MARIE LANCIAUX GEORGETTE WINDLER ANNIE FABRIES  
    YVES PRADELLES ROBERT ROQUEFEUIL MARYSE ESCRIBE  
    MARIE-LAURE CASAGRANDE NADINE TENES    
    CHRISTINE CHATILLON JOSIANE BRU    
    FRANCOISE NERIN FRANCIS AURIOL    
    JEAN-MARC MEROU MARIE-CHRISTINE FEDOU    
    JEAN-PAUL LAURENTS JEAN-CLAUDE CRITON    

     

    -  Elections municipales 1945-2014

    -  Elections municipales

    CARTE POSTALE éditée à l'occasion des Élections municipales de 2001

    LA DÉPÊCHE du 19 mars 2001

    …." A Graulhet, la gauche, en revanche, pouvait envisager la victoire. Mais là encore, les urnes ont été favorables à la droite. Et, finalement, plus aisément que ne le laissait envisager le premier tour. Jean Picarel ne comptait alors que 25 voix d'avance sur Raphaël Torrents. Hier le maire sortant s'est imposé avec une marge bien plus confortable: près de 200 suffrages. A l'évidence, l'électorat de droite s'est davantage mobilisé que celui de gauche; la participation a été supérieure de plus de 4 points à celle du 11 mars. Jean Picarel a aussi récupéré des électeurs qui s'étaient portés sur François Maison au premier tour. Quant à Raphaël Torrents, il paie vraisemblablement son refus de toute alliance avec les Verts…."

    Graulhet: Jean Picarel a la victoire modeste

    « Je serai le maire de tous les Graulhétois. Je ne veux pas d'un Graulhet partagé en deux ou en trois ». Jean Picarel, sobre et respectueux de ses adversaires, ne fait pas dans le triomphalisme avant de donner lecture des résultats de la triangulaire dont il sort victorieux. Quelques minutes avant - alors que la foule attendait le résultat du bureau n°6 -, un membre de son équipe lui annonçait à l'oreille qu'il l'emportait de 193 voix devant la liste de gauche conduite par Raphaël Torrents. « Modeste, modeste ». Jean Picarel indique à son équipe la ligne de conduite à suivre en faisant un geste de la main. Puis il patiente encore un peu. Le résultat du dernier bureau tombe. Le maire sortant s'approche alors de Raphaël Torrents. Les deux hommes se serrent la main. L'assistance applaudit. En aparté, il nous confie: « C'est une immense joie, surtout pour mes colistiers. Je suis vraiment heureux pour eux… Après le premier tour, j'étais optimiste… Comme je l'ai dit, au premier tour, les Graulhétois se sont défoulés. Au second, c'est le vote de la raison qui l'emporte... C'est aussi le refus de donner un chèque en blanc à une équipe qui a géré la ville pendant 18 ans, avant nous… Je crois que l'on peut dire qu'à Graulhet le clivage gauche-droite est en train de disparaître… Les Graulhétois ont jugé notre bilan positif. C'est une grande satisfaction ». Jean Picarel savoure sa victoire avec retenue. Raphaël Torrents, déçu, forcément, s'adresse à son tour au public. Il lit une déclaration. « Nous avons perdu. C'est la loi de la démocratie… Notre démarche n'a pas pu porter ses fruits… J'espère que Graulhet se ressaisira, que les six prochaines années seront différentes des six dernières. Notre équipe sera constructive au sein du conseil municipal »....Il reçoit à son tour les applaudissements du public. Et tente d'analyser le scrutin: « Chacun a mobilisé ses troupes. Il y a une plus forte participation… L'équipe Maison réalise un mauvais score... Cette érosion de voix s'est reportée sur la liste Picarel… Maintenant, Graulhet est une ville à droite... Il va falloir rajeunir les cadres à gauche. C'est mon objectif pour cette mandature... Nous allons rester à l'écoute de la population ». François Maison, pour sa part confie qu'il « craignait une érosion plus forte de son électorat entre le premier et le second tour. Nous perdons 281 voix. Je suis globalement satisfait ». François Maison place deux « garde-fous au conseil municipal... Ils défendront les idées que nous avons présentées lors de la campagne ». Ils ne sont pas encore désignés. François Maison, comme il l'a annoncé ne sera pas l'un des deux. Th. J. © LA DEPECHE DU MIDI ÉDITION DU TARN

    INVALIDATION DU MAIRE

    Le Conseil d’État a confirmé l'invalidation du maire Monsieur Jean PICAREL  le 29 juillet 2002

    Rappel des faits (extrait presse)

    Le Tribunal Administratif de Toulouse avait été saisie par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques, laquelle avait rejeté le compte de campagne de Jean Picarel, le 5 novembre 2001. La raison du rejet : Jean Picarel a payé directement - en tirant un chèque sur le compte de sa société - une facture de 854,41 euros (5545,51 francs) à la S. A. Frouvelle-Belou pour des fournitures bureautiques, sans que celle-ci ait été prise en charge par son mandataire financier. Ce qui est formellement interdit par la loi sur les financements des partis politiques. D'où la sanction que le Conseil D’État, va probablement confirmer. Le jugement sera rendu autour du 29 juillet

    -  Elections municipales

    Élection de Madame Françoise RODET par le Conseil municipal

    -  Elections municipales

     FRANÇOISE RODET

     

     

    -  Elections municipales

     

    -  Elections municipales 1945-2014

     

    Au fil des mois de nombreux élus de la majorité municipale démissionnent, entre juillet et novembre 2004 ce sont 11 élus qui quittent leurs fonctions, ce qui entraînent blocage et confusion. Constatant l'impuissance de travailler pour l’intérêt général, le 15 novembre 2004 l'ensemble des élus de gauche présentent collectivement leur démission - Comme l'exige la loi et en particulier le code électoral, le Préfet du Tarn convoque de nouvelles élections municipales pour le 6 et 13 février 2005

      

    ÉLECTION (anticipée) MUNICIPALE
     6 ET 13 FEVRIER 2005

    -  Elections municipales

    JEAN PICAREL

     ------------------ 

    Deux listes en présence
    (deux listes seront invalidées celle de M. Francis AURIOL et celle de M. Franck PAMART)

    -  Elections municipales

    LISTE JEAN PICAREL : GRAULHET POUR TOUS

    -  Elections municipales

    LISTE TORRENTS : LA GAUCHE UNIE POUR GRAULHET

    -  Elections municipales

    -  Elections municipales

    LES RÉSULTATS  

    -  Elections municipales

    LA DÉPÊCHE DU 7 FÉVRIER 2005

    -  Elections municipales

    -  Elections municipales

    -  Elections municipales

     

    ÉLECTION MUNICIPALE - 9 ET 16 MARS 2008

    -  Elections municipales

    CLAUDE FITA

    FRANCE : Prévues en mars 2007, les élections municipales ont été repoussées d’un an en raison de l’élection présidentielle et des élections législatives de 2007. Le premier tour des élections municipales du 9 mars 2008 se caractérise une nouvelle fois par une faible participation au scrutin. Le taux de participation est de 66,54 % en métropole, soit le taux le plus faible enregistré à ce genre d’élections depuis 1959. Selon une totalisation du ministère de l’Intérieur portant sur 26 millions d’inscrits, les listes de droite recueillent 45,49 % des suffrages exprimés, soit un recul de 1,41 point par rapport à 2001 ; les listes de gauche en recueillent 47,94 %, soit une progression de 2,9 points ; les listes d’extrême gauche recueillent 1,49 % des suffrages et celles d’extrême droite en recueillent 0,68 %. Au second tour, le taux de participation en métropole est de 65,14 %. Les listes de gauche emportent 44 villes supplémentaires de plus de 20 000 habitants (après Lyon au 1er tour, victoire de la gauche à Paris, Toulouse, Lille et Caen ; l’UMP conserve Marseille ; le Nouveau Centre prend Agen et Châtellerault à la gauche ; le PCF perd Aubervilliers et Montreuil au profit du PS et des Verts).

    GRAULHET : Quatre listes en présence présentées par :

    - M.Claude FITA (LUG)
    - M. Jean PICAREL (LDVD)
    - M. Sylvain BONLEUX (LMAJ)
    - M. Franck PAMART (LDVD)

    Résultats du 1er Tour

    Date 9 mars 2008
    Inscrits 8 838
    Abstentions 2 551
    Abstentions (% inscrit) 28,86 %
    Votants 6 287
    Votants (% inscrit) 71,14 %
    Blancs et Nuls 269
    Blancs et Nuls (% inscrit) 3,04 %
    Blancs et Nuls (% votant) 4,28 %
    Exprimés 6 018
    Exprimés (% inscrit) 68,09 %
    Exprimés (% votant) 95,72 %

    Tous les sièges ont été pourvus dès le premier tour.

    Candidats Nombre de voix Exprimés (% votant) Nombre de sièges
    M. Claude FITA 3013 50.07 % 26
    M. Jean PICAREL 1997 33.18 % 5
    M. Sylvain BONLEUX 744 12.36 % 2
    M. Franck PAMART 264 4.39 % 0

     

    La liste des élus au conseil municipal

    LISTE FITA

    Danièle DESERT, Blaise AZNAR, Audrey MARTIN, Guy PEYRE, Florence PEZOUS, Jean-Luc FERNANDEZ, Claire FITA, Mathieu BLESS, Clotilde BERGERET, Philippe GONZALEZ, Maryse ESCRIBE, Roger BIAU, Louisa KAOUANE, Claude BOUSQUET, Claude ALBOUY, John DODDS, Bakhta TAGHRI, Bernard DELSOL, Chantal LAFAGE, Christian SERIN, Marie-Paule SOLOFRIZZO, Khalid KHEDDOUCH, Isabelle GINET, Bernard VIALA, Carole CHARLOT

    LISTE PICAREL

    Jean PICAREL  - Anne-Marie CABAUSSEL, Guy BACHELIER, Françoise LACAZEDIEU, Pierre QUINTA

    LISTE BONLEUX

    Sylvain BONLEUX - Gabrielle CORBEAU-MENDES 

     

    ÉLECTION MUNICIPALE - 23 ET 30 MARS 2014

    -  Elections municipales

    CLAUDE FITA

    FRANCE : Les élections municipales ont lieu les 23 et 30 mars 2014 pour le renouvellement des conseils municipaux des 36 681 communes françaises. Pour la première fois, les conseillers communautaires représentant les communes de plus de 1 000 habitants au sein des intercommunalités à fiscalité propre sont également élus en même temps et sur le même bulletin, alors que les représentants des communes de moins de 1 000 habitants sont déterminés par l'élection des maires et adjoints. À l'issue du scrutin, la droite détient une majorité des villes de plus de 10 000 habitants : 572 contre 349 à la gauche. Ce scrutin est une défaite pour la gauche, qui perd 121 villes de plus de 15 000 habitants. L'extrême droite gagne 14 villes, un niveau jamais atteint sous la Ve République.

    GRAULHET : Quatre listes en présence présentées par :

    - M. Jean-Claude AMALRIC (LDVD)
    - M. Bruno DE BOISSESON (LDVD)
    - M. Jean-Pierre ROUSSEAU (LFN)
    - M. Claude FITA (LUG)

    Résultats du premier tour

    Liste conduite parVoix% inscrits% exprimésSièges au conseil municipalSièges au conseil communautaire
    M. Jean-Claude AMALRIC (LDVD) 596 6,66 10,94 0 0
    M. Bruno DE BOISSESON (LDVD) 1087 12,15 19,97 0 0
    M. Jean-Pierre ROUSSEAU (LFN) 1555 17,38 28,56 0 0
    M. Claude FITA (LUG) 2205 24,65 40,51 0 0

    La répartition des sièges n'a lieu au 1er tour que si une liste a recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés.

     Nombre% Inscrits% Votants
    Inscrits 8 942    
    Abstentions 3 196 35,74  
    Votants 5 746 64,26  
    Blancs ou nuls 303 3,39 5,27
    Exprimés 5 443 60,87 94,73

    En raison des arrondis à la deuxième décimale, la somme des pourcentages exprimés peut ne pas être égale à 100%

    Résultats du second tour

    Liste conduite parVoix% inscrits% exprimésSièges au conseil municipalSièges au conseil communautaire
    M. Jean-Claude AMALRIC (LDVD) 412 4,60 7,16 1 0
    M. Bruno DE BOISSESON (LDVD) 954 10,66 16,59 2 1
    M. Jean-Pierre ROUSSEAU (LFN) 1764 19,72 30,69 5 2
    M. Claude FITA (LUG) 2617 29,26 45,53 25 10
     Nombre% Inscrits% Votants
    Inscrits 8 943    
    Abstentions 2 943 32,91  
    Votants 6 000 67,09  
    Blancs ou nuls 253 2,83 4,22
    Exprimés 5 747 64,26 95,78

    LES ELUS (en 2014)
    Cette liste ne tient pas compte des démissions et des divers changements intervenus par la suite

     

    Liste conduite parElu(es) au conseil municipalElu(e) au conseil communautaire
    M. Jean-Claude AMALRIC (LDVD) 1. M. Jean-Claude AMALRIC  
    M. Bruno DE BOISSESON (LDVD) 1. M. Bruno DE BOISSESON Oui
    2. Mme Alyne CARDON  
    M. Jean-Pierre ROUSSEAU (LFN) 1. M. Jean-Pierre ROUSSEAU Oui
    2. Mme Ghislaine GANDINI Oui
    3. M. Michel ALIBERT  
    4. Mme Jeanine COMBES  
    5. M. Geoffrey NESPOULOUS  
    M. Claude FITA (LUG) 1. M. Claude FITA Oui
    2. Mme Louisa KAOUANE Oui
    3. M. Blaise AZNAR Oui
    4. Mme Chantal LAFAGE Oui
    5. M. Régis BEGORRE  
    6. Mme Claude ALBOUY  
    7. M. Roger BIAU Oui
    8. Mme Danièle DÉSERT Oui
    9. M. Guy PEYRE Oui
    10. Mme Florence BELOU Oui
    11. M. Philippe GONZALEZ Oui
    12. Mme Maryse ESCRIBE Oui
    13. M. Christian SERIN  
    14. Mme Hanane AMALIK  
    15. M. Christian CHANÉ  
    16. Mme Claire FITA  
    17. M. John DODDS  
    18. Mme Anne-Marie CAPARROS  
    19. M. Bernard VIALA  
    20. Mme Mireille BOUSQUET-BOUTIN  
    21. M. Bernard DELSOL  
    22. Mme Marie-Paule SENAT-SOLOFRIZZO  
    23. M. Jérôme RIVIÉRE  
    24. Mme Francine MAURER  
    25. M. Christophe LUC  

     

    SOURCES

    Travail de recherches effectué 2017-2019 - Les commentaires FRANCE pour les résultats sont issus de www.vie-publique.fr/actualité/dossier/municipales-2014/apercu-elections-municipales-depuis-1945.html et du site Wikipédia

    Archives Presse : La Dépêche du Midi - https://www.lexpress.fr
    Autres documents papier / photos : Collection personnelle - Livre : Graulhet 1000 ans d'histoire par G.VERGNES - (SHSPRG - 1987)
    Site : https://www.annuaire-mairie.fr (résultats 2001-2007-2014)

    Remerciements particuliers aux Service des Archives municipales de la Mairie de Graulhet
    Marion PELEGRY et Jérôme MAURY

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :